Disparition de François Kichenassamy : Mise au point des enfants de l’écrivain

Vues : 142

Par Daniel Kichenassamy :

Mise au point des enfants de François Mathurin Kichenassamy suite à la disparition de ce dernier et aux échos qui en sont faits dans la presse locale.

Nous sommes dans un pays qui se veut garant de la liberté, de l’égalité ainsi que des droits de tous ses citoyens. Nous pensons donc avoir droit comme tout un chacun à notre dignité ainsi qu’à un minimum d’égards et de respect compte tenu du drame humain que nous vivons depuis près de six mois ; oui, six mois que notre père a disparu!!!!

Six mois que nous travaillons avec les autorités de police et de gendarmerie pour trouver des réponses à nos questions, tenter de comprendre et d’accepter cette situation à laquelle nous n’étions pas préparés. Nous sommes depuis le premier jour en attente d’un signe, d’une information qui nous permettraient de retrouver et de revoir notre père. Nous avons découvert la rigueur et le caractère méticuleux des procédures d’enquête qui nécessitent des temps d’investigation, d’instruction et d’analyse des éléments et informations recueillis. Ainsi nous avons donc accepté, dans la douleur, les délais d’attente qui s’imposaient à nous.

Aujourd’hui, le dossier portant sur la disparition de notre père est toujours ouvert à la gendarmerie de la Ville de Schœlcher et les autorités de la structure nous affirment que ce dernier est jusqu’à ce jour porté disparu !!!

Parallèlement la Gendarmerie de Schœlcher a depuis peu ouvert un dossier portant sur la découverte d’un corps sans vie sur la commune du Lamentin. Nous sommes en relation suivie avec le Lieutenant en charge de l’enquête car des faisceaux d’indices retrouvés sur le lieu de la découverte pourraient laisser penser qu’il s’agirait de notre père. Cependant, à ce jour, les résultats de l’autopsie pratiquée sont les suivants :
« L’autopsie réalisée sur le corps retrouvé n’a permis de définir, ni l’identité du cadavre, ni les causes du décès ».

Ainsi, nous ne comprenons pas le fait que l’on déclare formellement dans certains médias que le cadavre retrouvé au Lamentin est celui de notre père alors que des tests sont en cours pour établir les choses de façon certaine. Bien entendu Nous sommes conscients qu’un certains nombre d’éléments existent et que l’on puisse émettre des hypothèses, mais en l’occurrence, il s’agit d’affirmations qui ont été formulées sans la moindre réserve, or jusqu’à preuve du contraire une enquête est en cours!!!

Par conséquent, nous nous interrogeons sur cet empressement des médias à vouloir établir des faits que les autorités n’ont pas validés!!!???
En effet Monsieur le procureur de la république Eric CORBAUX, en réponse à une sollicitation de notre avocat, Maitre Dominique MONOTUKA, nous confirme que l’autopsie pratiquée le 11 juin dernier sur le cadavre retrouvé au Lamentin n’a pas permis d’identifier le corps et que par conséquent l’enquête diligentée suit son cours. Nous sommes notamment dans l’attente des résultats d’analyse de prélèvements ADN.

Par ailleurs, on pourrait penser que pour certains ce qui compte c’est uniquement avoir la primeur de « l’info », ou le fait de faire le buzz ; ces personnes auraient-elles oublié que derrière ce fait-divers affreux se trouve une famille, des adultes mais aussi des enfants, qui tentent, depuis des mois, de faire face dignement à une situation des plus angoissante, celle d’un être cher porté disparu!!!!

Loin de nous le désir de questionner la liberté de la presse, mais enfin, nous sommes en droit d’attendre de professionnels de l’information une certaine déontologie et surtout un peu plus d’humanité!!!!

Nous avons pour notre part l’impression que même chez nous à la Martinique les choses se déshumanisent de plus en plus et que certains ne se soucient pas vraiment de ce que peuvent endurer les autres ; comme si la solidarité d’antan, souvent prêchée, ne serait plus qu’un verbiage de circonstance sans véritable substance ou présence dans la réalité quotidienne et qu’aujourd’hui ce qui prime c’est le fameux  » zavè tchou mèl ki pran plon « . Nous n’adhérons pas à cette philosophie, car pour nous c’est bien l’union qui fait la force!!!

Je voudrais simplement rappeler à tous ceux qui veulent bien l’entendre que « chak ti kochon ni sanmdi yo » et que donc nul n’est à l’abri de l’adversité.

Nous tenons à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, nous soutiennent dans cette épreuve!!!

Notre confiance est avant tout en Dieu!!!


6 commentaires :

  1. Betty Diane

    Je suis un peu choquée de tous sa, c’est que la vie est devenue « chacun sa merde »… Mais l’essentiel dans tous cela est que la véritée soit dite…. Bon courage à vous…..

  2. cécina

    Certains médias de Martinique à l’instar d’une certaine presse de l’hexagone et d’ailleurs ( closer, voici…)ont décidé de s’enfermer dans la logique du voyeurisme, du buzz, de l’audimat sans chercher à vérifier les informations publiées. Sans se soucier de l’impact dévastateur de la désinformation; car c’est de cela qu’il s’agit. En plus d’induire les citoyens en erreur, ils insultent leur intelligence. Car qui peut croire -sauf dans les séries policières- qu’une autopsie puisse produire des résultats en moins de deux trois heures.
    Messieurs et mesdames de la presse martiniquaise essayer de retrouver un semblant de dignité et de déontologie et d’éthique en faisant correctement votre travail. Débarrasser-vous de votre arrogance et revêtez vos habits de journalistes humbles et uniquement motivés par la vérité; afin de pouvoir vous regarder dans une glace sans avoir honte. Des hommes comme André Aliker ont payé de leur vie leur rectitude morale. Prenez-en de la graine.Merci
    José cécina

  3. MILLON-DEVIGNE Rose-Line

    Je suis de tout coeur avec vous. Et je prie Dieu qu’il vous soulage de cette tristesse et de cette angoissante attente. Je ne peux meme pas imaginer toute la souffrance qui est la votre depuis tous ces mois. Je ne peux que prier et vous temoigner toute ma sympathie. Courage à tous. Que Dieu vous garde .

Les commentaires sont fermés