Disqualification d’Anaëlle Guimbi de l’élection Miss Guadeloupe : La réaction de Sylvie Tellier

Disqualifiée de l’élection Miss Guadeloupe 2020 en raison d’une série de photos seins nus dans le cadre d’une campagne contre le cancer du sein, Anaëlle Guimbi n’a pas pu participer à la compétition qui s’est déroulée hier soir. Interrogée par un journaliste de l’AFP, Sylvie Tellier, directrice générale du comité Miss France a expliqué que « le comité Miss Guadeloupe a reçu une dénonciation concernant les photos de la jeune femme » et que le règlement a été appliqué.

« Le comité Miss Guadeloupe a reçu une dénonciation concernant les photos de cette jeune femme. Et même s’il est évident que ces photos n’ont rien d’obscène ou d’érotique, nous avons appliqué le règlement (qui impose aux jeunes femmes de n’avoir jamais posé dénudées, ndlr) pour éviter toute procédure à l’encontre de l’association de Guadeloupe » a déclaré Sylvie Tellier à l’AFP.

« Il est évident que cette jeune femme n’a pas participé à des photos vulgaires » et que la « cause est belle ». Mais « on ne peut pas faire d’exception » a-t-elle poursuivi.

Sylvie Tellier s’est dite « désolée et attristée de cette situation » et a dénoncé « une société de la dénonciation » où « tout va trop vite », y compris des « accusations mensongères de racisme sur les réseaux sociaux ».

Malgré les nombreuses réactions dont celles de Valerie Trierweiler, la chanteuse Joëlle Ursull, Françoise Laborde, ex membre du CSA et une lettre ouverte de l’association Amazone à l’origine de la campagne contre le cancer du sein, Anaëlle Guimbi n’a pas pu réintégrer le concours. C’est Kenza Andreze-Louison qui a été couronnée Miss Guadeloupe 2020.