Dj Arafat : Les causes de sa mort et des hommages bouleversants

Dj Arafat était attendu ce lundi 12 août 2019 à Abobo pour la suite d’une série de concerts
lancée pour sensibiliser la population au port du casque à moto, selon les informations de Life Abidjan. Amoureux des grosses mécaniques à deux roues et de bolides, le chanteur de coupé-décalé avait déjà effleuré la mort à moto mais s’en était sorti avec des blessures et une cicatrice à vie.

Aujourd’hui, ses 4,3 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux sont en larmes, ce nouvel accident à moto, les laissent orphelin d’un chanteur et businessman de talent.

Dj Arafat samedi 10 août 2019 – Facebook live

Dimanche 11 août, il est 23h30, DJ Arafat est avec un groupe d’amis, il roule à toute vitesse à moto et entre en collision à Angré avec une voiture conduite par Denise de Lafiate, une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. DJ Arafat ne portait pas de casque ce soir là, relate la presse africaine (Okayafrica).

RFI Africa a confirmé que la journaliste impliquée dans l’accident est toujours hospitalisée, elle est hors de danger mais reste en observation. A ce moment de l’accident, des vidéos et des images circulaient sur les médias sociaux, montrant le chanteur allongé sur la route, inconscient, avant d’être conduit d’urgence à la polyclinique des II Plateaux. Il n’a pas survécu à ses graves blessures : « Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème », expliquait un médecin de l’hôpital interrogé par le magazine Jeune Afrique.

L’accident de moto s’est produit après un show de Dj Arafat à l’Hypnotic, une boîte de nuit de la capitale ivoirienne, rapporte l’Internaute.

Lundi 12 août, de nombreux fans de l’artiste ont envahi l’entrée de la polyclinique, voulant une preuve du décès du chanteur, déclarait un journaliste de France 24, présent sur place et partageant des photos de la foule sur son compte Twitter.

Les hommages ne cessent, depuis que Maurice Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie de la Côte-d’Ivoire a annoncé le décès par communiqué ce lundi matin à 8 heures (locale et GMT). Didier Drogba, Chris Mavinga, Maxwel Cornet, Paul Kabesa, Fally Ipupa, Molare, Serge Beynaud, Dadju, Davido, Ariel Sheney, Yemi Alade, Sidiki Diabaté, Dobet Gnahore, M’Bouillé Koité, Soul Bang’s, Claudy Siar, Juliette Fievet, artistes : footballeurs, personnalités, hommes et femmes des médias, ils ont tous rendu un hommage poignant à Dj Arafat de son vrai nom, Ange Didier Houon. « C’est une grande perte pour la musique ivoirienne. » a déclaré le groupe Magic System.

Fils de Pierre Houon, un musicien et ingénieur du son, DJ Arafat est né le 26 janvier 1986 à Yopougon à Abidjan. Il s’est imposé dans le genre coupé-décalé avec son ami Douk Saga, décédé en 2006, que l’on aperçoit dans le clip « Jonathan ».

DJ Arafat est l’auteur d’une douzaine d’albums dont le dernier est sorti le 31 décembre 2018. Il était l’un des piliers du style coupé-décalé depuis plus de dix ans. Le coupé-décalé est un genre développé par un groupe de DJ connu sous le nom de Jet Set vers 2002 et qui a ensuite été poussé par Douk Sega jusqu’à sa mort en 2006. La musique de Dj Arafat était principalement destinée aux pistes de danse, comme son dernier single, « Ventripotent » en collaboration avec Naza, un rappeur français d’origine congolaise.

Dj Arafat avait coutume d’appeler la foule de spectateurs « China », ils sont nombreux à partager leur peine sur Facebook, sur les sites d’informations, sur Twitter ou Whatsapp.

Sa mort à 33 ans, met fin à 15 années d’une carrière mouvementée et florissante. « Le garçon est parti, il a vécu comme une étoile filante », soupire A’salfo, leader du groupe ivoirien Magic System à un journaliste de Jeune Afrique.

Si on sait les causes de son décès, les circonstances de cette collision restent encore floues, selon la presse locale.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images FacebookDJA