Djénael Maingé : sa période d’essai au SCO d’Angers a été prolongée

Vues : 99

Le retour sur le sol martiniquais de Djenaël Maingé ne fait pas partie des priorités du jeune attaquant puisque sa période d’essai au SCO d’Angers a été prolongée.

Le SCO Angers qui, nous vous le rappelons, évolue en Ligue 2, a décidé de prolonger la période d’essai du jeune footballeur. Et c’est lors du récent match de Coupe de France opposant le Club Franciscain, qui évolue en Division d’Honneur, au Football Club de Nantes, que celui-ci avait attiré l’attention de l’entraineur Der Zakarian. Le jeune footballeur martiniquais‬ Djénael Maingé ne rentrera donc pas tout de suite en ‪Martinique‬.

Radio Outremer 1ère Sport déclare :

Alors qu’il devait rejoindre ‪#‎Dijon‬ pour effectuer un essai, le footballeur ‪#‎Martiniquais‬ Djénhael ‪Maingé‬ s’est vu prolonger sa période de test à Angers SCO. Selon les responsables du centre de formation, le milieu offensif du club franciscain en difficulté les premiers jours monte en puissante. L’agent de Djénhael est aussi celui de Yann M’villa et Mamadou Sakho

C’est donc au centre de formation d’Angers qu’a lieu l’entraînement du jeune attaquant martiniquais, un entrainement qui se déroule bien selon Patrice Sauvaget, l’entraîneur, qui précise que la différence de température et le décalage horaire demandent un certain temps d’adaptation, d’où la décision de prolonger d’une semaine le séjour de Djenaël.

Axel Lablatinière, responsable des recrutements au SCO d’Angers a déclaré : « Si les entraînements à venir se passent bien, Djénhael Maingé pourra peut-être même jouer avec les pros », Le jeune footballeur martiniquais a encore une semaine pour faire ses preuves.

Djénaël est arrivé il y a quelques jours dans l’Hexagone, où il a été accueilli par l’Angers Sporting Club de l’Ouest. Âgé de 22 ans, Il garde un très bon souvenir de la prestation de son Club ce 3 janvier face à Nantes, considérant que cette défaite n’en était pas vraiment une à ses yeux. « Même si on a perdu 4-0, c’est le plus beau jour de ma vie« , avait-il déclaré.