Doc Gynéco soupçonné de « violences volontaires par conjoint »

Le chanteur Doc Gynéco est en garde à vue depuis mercredi 10 mars pour « violences volontaires par conjoint ». Alors que l’artiste est prévu dans l’émission TPMP, l’AFP annonce que le rappeur  a été interpellé. Il est soupçonné d’avoir frappé sa femme au visage avant qu’elle ne soit conduite à l’hôpital. Les faits sont graves titrent les journaux nationaux qui précisent qu’une enquête est ouverte.

Le rappeur Doc Gynéco en garde à vue

Alors qu’il se fait discret, ce mercredi 10 mars, ce sont les forces de l’ordre qui l’ont cueilli à son domicile. Dans l’après-midi, le rappeur de 46 ans aurait frappé son épouse lors d’une dispute. Alertée, une voisine a téléphoné à la police pour signaler une altercation entre les époux. Alors qu’ils étaient auditionnés, les officiers de police ont remarqué un oedeme qui continuait à gonfler. La conjointe aurait reçu quatre gifles. Il s’agirait d’un conflit provoqué sous fond de jalousie.

Selon le Parquet, une enquête est ouverte, confiée au commissariat du XVII arrondissement de Paris. La femme de Doc Gynéco n’a pas voulu porter plainte.

Dorothée Audibert-Champenois (BLKnews) – Image ©️Capture d’images BLKNews