Donald Trump parle comme un « raciste » selon une sénatrice américaine d’origine haïtienne

Vues : 344

Daphné Campbell, la première femme, d’origine haïtienne, à être élue à la chambre haute du Parlement de l’Etat de Floride (Etats-Unis d’Amérique) souhaite que le gouverneur républicain de Floride, Rick Scott, dénonce comme « racistes », les propos du président américain Donald Trump.

Daphné Campbell (D-Miami), s’est dit consternée que le Président de la première puissance mondiale ait qualifié les pays africains, de la région Caraïbe et Haïti de « pays chétifs », préférant, plutôt que les Etats-Unis fassent venir plus d’immigrés de pays comme la Norvège. Daphné Campbell a exhorté le gouverneur Rick Scott à dénoncer ces remarques, au nom du peuple de Floride.

Selon la démocrate : « La guerre ouverte du président contre les immigrés semble être dirigée uniquement vers les immigrés de couleur ». « Je suis consternée et dégoûtée que l’homme qui est le symbole d’une nation offrant refuge et sanctuaire à tous les immigrants fasse de son mieux pour tenir des propos dévalorisants sur les non-blancs »

Mais le gouverneur de Floride (ci-dessous en compagnie de Donald Trump), est loin de qualifier les propos du président comme «racistes».


Malgré son soutien de longue date au président Donald Trump, la sénatrice Daphné Campbell, demande au Gouverneur Rick Scott de sortir de son silence : «Les immigrants sont l’épine dorsale de cette nation et de cet État », a-t-elle déclaré. « Au cours des siècles, ils ont fui la famine, les troubles politiques et les tyrans, risquant leur vie pour recommencer à exister dans ce pays. Le gouverneur Scott doit à chaque immigrant, et à chaque réfugié dans cet état, l’obligation de condamner les remarques détestables du président Trump. »

Daphné Campbell, a prêté serment le mardi 22 novembre 2016, à la chambre haute du Parlement de l’Etat de Floride (Etats-Unis d’Amérique).

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesWashington Examiner/jonelblog/Wfsu