Dossier chloredécone : Des milliers de martiniquais dans les rues de Fort de France pour dire non à une éventuelle prescription

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

C’est une marée humaine considérable qui a envahit les rues de Fort de France ce samedi 27 février en début de matinée.

Les autorités préfectorales parlent de 4000 à 5000 personnes quand les organisateurs évoquent le double voire presque le triple.

Le point de ralliement se trouvait à la maison des syndicats sur le boulevard du Général de Gaulle et le rendez-vous avait été donné dès 8 heures 30.

Des prises de paroles, des lectures ont occupé les manifestants avant que le cortège ne s’ébranle dans la rue dans une ambiance bon enfant.

Derrière les banderoles, les associations l’ASSAUPAMAR ont défilé tout au long de la matinée dans la ville basse.

Des groupes connus pour le carnaval comme Nou pas Sav était présents avec des refrains et des messages militants. Tout comme l’emblématique Tambou Bo kannal.,Et les couleurs Rouge Vert Noir étaient bien visibles durant la mobilisation.

Certains représentants de groupes politiques se sont déplacés nombreux. C’était le cas du PPM,

Parti Progressiste Martiniquais, de PEYI A et on a pu voir également des membres du RDM dont son président Claude Lise.

L’église aussi avait fait le déplacement avec le diocèse de Martinique et la pastorale sociétale en quête d’amour de justice, de paix et de vérité.

Autre élément caractéristique : si toutes les tranches d’âge ont participé à cette mobilisation, les observateurs ont noté la présence importante de jeunes dans la rue avec comme mot d’ordre principal le refus d’une supposée prescription dans ce très douloureux dossier chlordécone.

Photos : Steeven et Thierry Cayau