Drame à Carrefour Dlilon : quelques éléments livrés par les deux suspects

Vues : 4952

Hier (7 janvier) le dernier suspect, dans l’affaire de la mort de Georges Bodol, s’est rendu aux autorités. Il a suivi l’exemple de son complice qui s’était dénoncé la veille. Les deux hommes ont commencé à donner leurs versions.

Activement recherché par les forces de l’ordre le principal suspect a été interpellé hier après-midi. L’homme s’était rendu dans la matinée sur les conseils avisés de sa famille. C’est un des membres de sa famille qui l’y a conduit. Il rejoint donc son complice, interpellé 24 heures plus tôt.

Après l’audition des deux individus d’une cinquantaine d’années, le mobile a pu être identifié, il s’agirait d’une dette de 4000 euros que la victime n’avait pas honorée. Georges Bodol aurait été préalablement drogué à l’aide de somnifères pour qu’il n’y ait aucune résistance de sa part. Donc tout était déjà prévu par les deux hommes. La seule chose qui n’était pas inscrite dans le déroulement de cette expédition punitive était bien l’incendie du véhicule de la victime.

L’auteur principal des faits, qui s’est rendu hier, serait un homme de 51 ans bien connu dans le milieu du froid et de la climatisation. Son complice de 53 ans serait employé par la mairie de Fort-de-France depuis quelques années. Les deux hommes ont été placés en garde à vue en attendant d’être présenté au parquet de Fort-de-France.

A.G