Élections : Audrey Pulvar porte-parole d’Anne Hidalgo en tête à Paris « Notre préoccupation, c’est la santé des français face au virus »

En plein cœur d’un pic épidémique, le Gouvernement réussira-t-il à tenir la date prévue des élections du second tour, le dimanche 22 mars 2020? C’est la question qui est sur toutes les lèvres en cette soirée post-électorale où le taux d’absentéisme révélé est particulièrement élevé pour des municipales. Et, semblent dire les consultants médicaux, favorables au report, dans cette période dangereuse, les conseils sanitaires, comme se laver les mains, se tenir à distance ne pas se serrer la main, « restent un petit vaccin pour se protéger et protéger  autour de soi » . D’autres comme Christophe Barbier à l’instar de Jean-Luc Mélenchon « veulent faire vivre la démocratie», malgré le coronavirus et maintenir le second tour. Présente aux municipales sur la liste de la maire sortante Anne Hidalgo, largement en tête à Paris (29,80 %), Audrey Pulvar s’est exprimée dans les médias sur l’organisation du second tour.

Seulement, devant l’inquiétude de la population qui se manifeste avec un taux de participation faible, beaucoup laisse entendre qu’il serait «plus responsable» de reporter le second tour, prévu dimanche prochain. La question est de savoir : comment décider d’un second tour si le confinement n’est pas décidé mais pourrait intervenir d’ici le second tour?

Edouard Philippe

Sur les différents plateaux télévisés ce dimanche soir, ils étaient nombreux à réagir à cette question. Le corps médical a manifesté son opposition à la tenue de ce second tour des élections municipales. Pour le second tour, le chef de l’exécutif se donne un temps de réflexion, il s’agit pour Edouard Philippe de connaitre l’avis des autorités sanitaires, les représentants des forces politiques, du conseil scientifique pour organiser le second tour des municipales.

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar, la porte parole de «Paris en Commun», soutien d’Anne Hidalgo, loin devant la candidate Rachida Dati (22,50)% : « N’appelle ni à un report ni à une poursuite du scrutin. » Elle rapporte que la maire sortante, Anne Hidalgo demande : « Une clarification rapide de la part du gouvernement et du chef de l’Etat. Comme l’ensemble des élus l’ont fait pour le premier tour quelque soit leur couleur politique, elle prendra ses responsabilités. Elle (Anne Hidalgo) le fera dans les meilleures conditions possible en fonction du contexte.»

Mairie de Paris

En tête du premier tour avec une large avance, la liste «Paris en Commun» qui se félicite également du bon déroulement de l’organisation du premier tour dans la capitale, rappelle le contexte bien particulier des élections. Selon la porte parole Audrey Puvar : « La préoccupation majeure, primordiale et unique aujourd’hui, de la maire de Paris, c’est la la santé des parisiens et des parisiennes, la santé des français en général face au coronavirus», explique la journaliste sur la chaîne en continu BFM TV. «Nous on s’adapte à la décision du Chef de l’Etat et du Chef du gouvernement qui prendront la décision, comme ils disent en toute connaissance de cause, après l’avis des scientifiques. Audrey Pulvar  a insisté sur ce qui reste une priorité pour sa tête de liste :  «c’est la santé des français et pas une autre. C’est pour cela qu’Anne Hidalgo en a fait  sans cesse allusion dans son discours. Nous ne tirons aucun triomphe, ni aucune gloire du résultat de ce soir. On sait très bien que tout cela se passe dans des conditions extrêmement particulières et complexes» a précisé Audrey Pulvar.

Anne Hidalgo

Malgré un taux record d’abstention qui plafonne à 56%, au Gouvernement, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a tenu a saluer l’engagement civique de tous ceux qui (y compris les électeurs de l’hexagone et des outremer), «ont permis que la démocratie locale ait eu lieu dans le respect des règles électorales». Marine Le Pen

Plus critique, Marine Le Pen aurait souhaité des mesures plus sévères, plus fermes dans le contexte de crise sanitaire mondiale. Et selon la Présidente du Rassemblement National, le second tour n’aura sans doute pas lieu compte tenu de l’aggravation prévisible de l’épidémie. Elle demande donc un report du second tour qui «pourrait avoir lieu dans quelques mois».

Yannick Jadot

Yannick Jadot, Député européen Europe écologie- Les Verts, veut également le report du second tour des municipales.

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, l’un des grands leaders de l’opposition dans l’hexagone, a appelé les français à plus de civisme, à plus de discipline. Comme les autres membres du Gouvernement d’Edouard Philippe, Jean-Luc Mélenchon sort satisfait de la première consultation électorale : «C’est un bon point pour notre pays » note le député, « Car notre pays est capable de faire vivre sa démocratie en pleine crise sanitaire. On doit remercier tous ceux qui ont concourus à cette réussite». Mais, durant la soirée électorale, le député LFI des Bouches-du-Rhône exhortera le gouvernement à prendre les dispositions le plus tôt possible, s’il doit décider que le second tour n’aura pas lieu «pour que tout le pays puisse s’organiser en connaissance de cause ».

Edouard Philippe en tête au Havre mais en position délicate, va dans les prochaines heures convoquer le conseil scientifique ainsi que l’ensemble des chefs de partis pour décider s’il y a lieu ou non de maintenir le second tour dimanche prochain. Sans doute devra t-il prendre d’autres mesures comme celle du confinement, une rumeur qui a circulé tout au long de la journée de dimanche. Le recours au confinement a été démenti mais, indique des experts médicaux, la France est au stade 3 de la maladie.

En attendant de savoir lundi les dispositions qui seront prises pour le second tour des municipales, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a rassuré le personnel scolaire qui sera présent demain lundi dans les écoles ouvertes : « Dès ce soir, une fois que les opérations électorales terminées, nous veillerons que les lieux publics qui ont accueillis les bureaux de vote fassent l’objet d’un nettoyage en règle. Je pense à celles des écoles qui demain resteront ouvertes pour accueillir les enfants de nos personnels sanitaires mobilisés pour lutter contre l’épidémie »

Le dépôt des listes pour les candidats du second tour, est prévu mardi 17 mars 2020  jusqu’à 18h.

A Paris, Anne Hidalgo (UG) est en position favorable avec 29,80 %
Rachida Dati (LR) 22,50 %
Agnès Buzyn (LREM) 17,50%
D. Belliard (VEC) 11,20 %

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture écran/C’news Actus Dothy