Elisabeth Moreno, pas surprise des accusations de sexisme

La ministre Elisabeth Moreno, n’est pas étonnée par les accusations de sexisme à la télévision. Elle était invité dans les studios d’Europe 1. La ministre, en charge de l’égalité des chances et de la parité femmes hommes était reçue par Sonia Mabrouk. Elle a réagi aux accusation du jour. Celles de Marie Portolano.

Depuis quelques jours, l’heure est aux commentaires, suite au documentaire de la journaliste Marie Portolano. Son documentaire s’intitule  « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste ». Diffusé sur la chaîne privé Canal +, il est l’objet de discussions animées depuis dimanche. Dans cette production audiovisuelle, Marie Portolano fait des révélations pour le moins graves. Il s’agit d’accusations de sexisme dans le milieu du journalisme sportif.

Plus loin dans leurs échanges, elle a discuté de séquences impliquant Pierre Ménès. Elisabeth Moreno s’est dit choquée de voir ce baiser sur le plateau. « On ne se rend pas compte que c’est anormal» a-t-elle ajouté.

Elisabeth Moreno a loué la libération de la parole

En évoquant la publication du livre de Camille Koucher, Elisabeth Moreno a appelé à la libération de la parole.  « Finalement cette affaire, c’est l’arbre qui cache la forêt. Il ne faut pas, sous prétexte que l’on parle d’une personne connue, oublier qu’il y a de parfaits inconnus qui se permettent de traiter les femmes comme rien » a commenté la ministre.

Ce mardi 23 mars, Elisabeth Moreno a appelé à poursuivre le combat contre le sexisme. « qui tue des rêves, des vies, des ambitions ».

Dorothée Audibert-Champenois (BLKNews) – Images capture d’images