Elle accuse Donald Trump de harcèlement sexuel, la vidéo du baiser est publiée

Alva Johnson a voté pour Barack Obama en 2008 et en 2012 et devient l’assistante de Donald Trump durant la campagne électorale de 2016. En février dernier, l’ancienne assistante du Chef de l’Etat américain a finalement porté plainte contre lui pour harcèlement sexuel et discrimination salariale envers les femmes.

Aujourd’hui, une vidéo du présumé harcèlement a pour but de corroborer les accusations d’Alva Johnson. Dans le court film, Donald Trump essaie d’embrasser son assistante : « J’étais juste un peu figée. Je ne savais pas comment réagir », a-t-elle expliqué dans les médias américains. « Je savais que c’était inapproprié parce que je travaille dans les ressources humaines. Je savais donc que c’était complètement inapproprié », a poursuivi Alva Johnson. « C’était grossier et effrayant. Comme si je pouvais parfois encore voir ces lèvres.»

 

Pourtant les accusations de Alva Johnson laissent perplexe ceux qui suivent son dossier. Malgré des accusations de harcèlement sexuel, l’ancienne collaboratrice qui espérait occuper un poste à l’ambassade des États-Unis à Lisbonne, était revenue un temps sur ces accusations. En 2017, elle soutenait alors que : « Il est plus incroyable en personne que je ne le pense. C’est le type le plus gentil du monde.Il traite tout le monde comme s’il faisait partie de sa famille.» lançait-elle aux médias.

Quant à son revirement politique, Alva Johnson se disait tout simplement déçue de la politique menée par le président afro-américain Barack Obama.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesNewsone