Elle porte des coups mortels sur sa belle-fille de 5 ans : 10 ans de prison

Vues : 2068

C’est un procès peu ordinaire, très marquant et particulièrement difficile, celui dans lequel la cour d’assises de Basse-Terre s’est prononcée en cette soirée du 12 mai après deux jours d’audience.

Verdict : 10 ans de réclusion criminelle pour Jacqueline Wilson-Datil, 33 ans, poursuivie pour violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Les jurés l’ont reconnue coupable d’avoir provoqué la mort d’une petite fille de 5 ans et demi Shakira, sa belle-fille. Ce sont les violences répétées sur l’enfant qui ont entrainé sa mort le 9 mars 2015.

L’accusée, très affectée durant l’audience a reconnu avoir frappé l’enfant à coups de pieds. Elle lui a aussi sauté dessus, à pieds joints. Résultat : un traumatisme abdominal violent, qui a entrainé un syndrome hémorragique et une défaillance cardio-vasculaire.

Cette maltraitance a également affecté le système digestif de la petite victime. Conclusions des médecins venus  à la barre et qui ont aussi mentionné des blessures sur tout le corps de l’enfant dont la tête.

La défense a mis l’accent sur le fait que cette femme devait s’occuper de quatre enfants dont deux qui n’étaient pas les siens.
Les avocats ont aussi pointé du doigt l’absence au quotidien du père des enfants.

Loin de la tension, ce verdict a été rendu selon les avocats des deux parties dans « la sérénité et l’apaisement »