Emilie Andéol médaillée d’or et au chômage reste positive « Pas très grande, ronde et noire, le sport m’a permis de prendre confiance en moi »

D’ici janvier 2020, la martiniquaise n’aura plus aucune ressource. Elle a puisé dans toutes ses économies, sa bourse de la Fédération de Judo s’arrête dans un mois, Emilie Andéol plébiscitée après sa victoire au Brésil raconte au journal le Parisien ses nombreuses difficultés à faire face au quotidien.

C’était en août 2016, Emilie Andéol pausait ici en compagnie du présentateur du Journal de France2, Julian Bugier. La team du journal de France 2 recevait tous les médaillés tricolores dans les locaux de France Télévisions. Aux côtés du guadeloupéen Teddy Riner, la jeune martiniquaise savourait sa victoire et semblait comblée.

Aujourd’hui, tout a changé pour la judokate médaillée d’or aux JO de Rio. Interrogée par les confrères du Parisien, la martiniquaise a craqué et fondu en larmes en évoquant sa situation. Emilie Andéol se dit «en galère». «Oui, je suis championne olympique et je suis au chômage » raconte la jeune femme. Poignant quand on sait que cette sportive «a tout donné durant douze années», précise la judokate qui vient même à regretter d’avoir été championne olympique. Aucune proposition, aucun sponsor après sa victoire à Rio.

Emilie Andéol avoue pourtant détenir tous les diplômes pour devenir professeure de judo, elle annonce également un burn-out après 2016 qui la conduit à s’installer à Bordeaux. Malgré des Cv, des diplômes, des lettres de motivation, toujours rien.
Plus d’adrénaline, plus d’étincelles, Emilie Andéol a pris 10 kilos, à 32 ans elle appelle à l’aide.

Positive quand même. Malgré ses déboires, la judokate médaillée d’or espère qu’elle sera un exemple pour les jeunes de la diaspora noire : «Ce n’est pas simple quand on est une adolescente d’être pas très grande, ronde et noire, le sport m’a permis de prendre confiance en moi. J’aimerais que mon parcours aide des jeunes».

Emilie Andéol a un bac, un DUT techniques de commercialisation et une licence management des organisations.

Images C’news Actus Dothy
Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy – Source Le Parisien