En pleurs, un présentateur américain visite l’endroit d’où sont partis les 1ers esclaves africains

Dans une démarche de réconciliation, le Ghana invite tous les afrodescendants à revenir chez EUX pour un pèlerinage mémoriel durant cette année 2019 qu’il désigne « L’Année du Retour ». L’afro-américain Steve Harvey a fondu en larmes en découvrant le site qui représentait la première étape d’une longue traversée sans espoir de retour de millions d’africains vers d’autres rivages.

The Year of Return. Le Ghana a décrété l’année 2019, « L’Année du Retour », une année qui marque le 400e anniversaire de la mise en esclavage des premiers Africains partis du Ghana vers les rives de Jamestown, en Virginie. Cette commémoration ghanéenne a pour objectif de rapprocher toutes les victimes de la traite négrière transatlantique, des hommes et des femmes dispersés et déplacés à travers le monde.

Mi-août, le couple Steve Harvey (présentateur de shows télévisés), Marjorie Harvey, et leurs proches, ont fait le voyage au Ghana. Emus et choqués, Ils ont voulu partager sur Instagram,  leur émouvante expérience, en postant des vidéos et des photos de leur visite  :

«C’était vraiment douloureux pour moi de retourner dans les tours d’esclaves du Ghana… Je pouvais sentir mes ancêtres autour moi… Puissant au-delà des mots que je ne peux expliquer. J’encourage le plus grand nombre d’entre vous à rentrer « chez vous » pour vos ancêtres. Leur force est en chacun de nous et nous devons honorer leur sacrifice ultime dans tout ce que nous faisons », a déclaré à la presse Steve Harvey.

https://www.instagram.com/p/B1Q0j0YBCB6/?utm_source=ig_web_copy_link

Steve Harvey accompagné de son épouse, Marjorie, a visité le château d’Elmina (The Elmina Slave Trade Castle) sur la côte du Cap où ils ont eu droit à une visite guidée. Au cours d’une visite au Elmina Slave Trade Castle, le groupe a marché sur le chemin de leurs ancêtres puis est sorti par «la porte du non-retour», construit par les Portugais dans les années 1400.

Tout au long de l’année 2019, de nombreuses personnes d’ascendance africaine de la diaspora ont fait le voyage jusqu’au Ghana pour participer à de nombreuses conférences et festivals, comme le festival de Chale Wote ou Afrochella , prévu à Accra en décembre prochain.

L’ancien président Barack Obama, descendant d’un immigrant kényan,  et sa femme Michelle ont visité le Slave Route Tour le 10 juillet 2009. Le premier président noir des Etats-Unis faisait son premier déplacement officiel dans ce pays d’Afrique noire et a profité de son séjour pour se rendre aux sources de la traite esclavagiste.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy    Images Pinterest Steve et Marjorie Harvey