En vacances en Guadeloupe, il repart avec de la cocaïne dans l’estomac

Un homme de 27 ans a écopé de 3 ans de prison ferme en région parisienne. Après un séjour en Guadeloupe, il avait ingéré 155 grammes de cocaïne, dans l’intention de la revendre dans l’Hexagone.

C’est lors d’un banal contrôle routier, opéré à Versailles dans la nuit du 17 au 18 décembre derniers, que le « trafic » a été mis au jour.

Alors que la ville est sous couvre-feu, imposé par la crise sanitaire, les policiers de la BAC remarquent un véhicule suspect.

Sans aucune « discrétion », un couple tente de dissimuler un colis. A l’intérieur, 100 grammes de résine de cannabis.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là, à la grande surprise des enquêteurs. Est-ce de la naïveté ? Ou un sentiment d’impunité ?

En tout cas, au domicile du couple, ils découvrent, dans une boite, 13 bonbonnes de cocaïne – soit 155 grammes-, 4 000 euros et deux carnets de comptabilité.

12 000 euros à la revente

L’homme, un Guadeloupéen de 27 ans, passe rapidement aux aveux. En vacances dans l’archipel, il avait acheté la drogue pour un montant de 2 500 euros.

Il en avait fait de petits paquets. Qu’il avait ensuite avalés. Il faut savoir que la cocaïne pure à près de 50% aurait pu lui rapporter 12 000 euros à la revente.

Lors de sa comparution, il a tenté de se défendre, en expliquant avoir « juste voulu se faire un peu d’argent ». Mais qu’il n’était pas un trafiquant.

Ses arguments n’ont pas du tout convaincu le Tribunal. Il a été condamné à 3 ans de prison ferme, avec incarcération immédiate.

Il est également interdit de séjour dans les Yvelines, pour une durée de 5 ans.