Enceinte de 8 mois, elle est agressée et laissée pour morte avec » Mbappé » écrit sur son corps

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés :

Une jeune femme enceinte a été agressée, violentée et laissée pour morte avec » Mbappé » écrit sur son corps selon une information révélée par « Ligue de Défense Noire Africaine».

Les faits se sont produits le 15 juillet à Clichy-sous-bois entre Clichy sous bois et Montfermeil.
Dimanche matin vers 11h la jeune femme était sortie faire quelques courses et c’est sur le chemin du retour non loin de son domicile en traversant la rue vers chez elle entre les bois et la rue Émile Zola, qu’elle a été agressée par un homme à moto.

Dans son communiqué la LDNA raconte :

« L’homme a pris le soin préalable de garer sa moto à une centaine de mètres puis il s’est dirigé vers sa proie. Il l’a empoigné la maman violemment, et il l’a roué de coups avec rage. Il l’a tellement frappé qu’il l’a laissé quasiment pour morte au sol. Quand il tabassait la maman il l’a frappé à coups de pieds répétés sur son ventre comme si son objectif était de lui faire perdre son bébé tout en lui disant sa haine contre les personnes noires. Il lui disait « je n’aime pas les noirs retournez chez vous», « je n’aime pas les joueurs de foot noirs » en lui citant des noms de personnalités noires et de joueurs noirs célèbres de l’équipe de France comme Mbappe qu’il hait simplement parce qu’ils sont noirs.

La jeune femme très éprouvée a témoigné au micro de la LDNA « J’ai peur, j’ai peur pour mon bébé. Je pensais que j’avais la liberté de me promener tranquillement et c’est pas le cas. je ne savais pas que cela pouvait m’arriver, ce sont des choses que je ne voyais qu’à la télé. Je suis amie avec tout le monde, mais je sais maintenant, qu’aujourd’hui, il faut vraiment se méfier. » Le mari s’est également exprimé, son objectif, demander aux gens de faire attention :

🔴 [ EN DIRECT DE CLICHY SOUS BOIS ]
Témoignage du mari et de la jeune femme noire enceinte de 8 mois victime…

Publiée par Ligue de défense noire africaine sur Mercredi 15 juillet 2020