« Encore une mystification de l’ex-1ère vice-présidente ! »

Vues : 166

L’ouverture à la circulation de l’un des viaducs de l’échangeur de la Pointe des Sables de l’autoroute, est une nouvelle occasion pour l’ex-1ère vice-présidente de la région de livrer à des accusations mensongères vis à vis le l’équipe d’Alfred MARIE-JEANNE.

Elle s’en est, même, prise directement à moi en particulier, en faisant référence à ma qualité d’ingénieur!

Il convient de rappeler que c’est d’Alfred MARIE-JEANNE et les élus patriotes qui ont conçu et lancé le projet de TCSP.

L’actuelle gouvernance régionale s’est contentée d’en poursuivre la réalisation.

Figurez-vous que ce qu’elle raconte, sur sa page facebook, au sujet de l’échangeur de la Pointe des Sables est totalement faux.

Lorsqu’ils sont arrivés en 2010, les plans détaillés des différents échangeurs étaient déjà à l’étude.

En tant que membre de la commission du BTP et de la commission d’appel d’offres du Conseil Régional depuis 1998 jusqu’à ce jour, j’ai personnellement suivi, depuis le début, toutes les études et tous les dossiers concernant le TCSP.

Au sein de la Région, c’est au niveau de ces deux commissions que sont examinés les dossiers concernant les travaux de construction du TCSP.
Je connais, donc, avec précision tous les dossiers du TCSP ayant fait l’objet de marchés publics.

Les seuls dossiers qui nous ont été rendus inaccessibles, sont ceux des pôles d’échanges de Carrère et de Mahaut et du centre de maintenance du Lareinty dont la conception et la réalisation ont été confiées, suivant un contrat PPP non transparent, à la multinationale Vinci International.
L’ex-1ère vice-présidente n’est membre d’aucune de ces commissions, elle ignore donc les évolutions des dossiers dont elle parle !

Elle passe, donc, le plus clair de son temps, à faire de la politique politicienne et du m’as-tu vu dans les média !

On se demande, d’ailleurs, au nom de quelle collectivité elle s’exprime, puisque son président lui a retiré ses délégations et que, d’elle même, après sa mise en examen, elle a démissionné du Conseil Régional.

Nous disons : Halte à l’imposture !

Le 28 août 2015
Daniel MARIE-SAINTE