Enlèvement d’un patient au CHU de Martinique : Une élue de la CTM écrit au Préfet et à l’ARS

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Dans un courrier adressé au Préfet de Martinique et à l’ARS, Louise Telle, membre du Conseil de Surveillance du CHUM, représentant la CTM, a réagi suite à l’enlèvement d’un patient sainte-lucien à l’hôpital ce dimanche 18 avril. 

« La direction de l’hôpital ainsi que celle de sa tutelle l’ARS, doivent rendre des comptes aux martiniquais » écrit-elle après avoir exprimé sa « plus grande indignation face à cette exceptionnelle manifestation de grand banditisme« .

« Nous ne saurions accepter que la population fasse l’objet de contrôles aussi tatillons sur la voie publique, alors que des malfrats circulent aussi facilement et puissent commettre avec autant d’aisance leur crime » poursuit Louise Telle dans son courrier ci-dessous.

Pour l’heure, ni les kidnappeurs ni la victime n’ont été retrouvés.

Monsieur le Préfet de Martinique
Objet : Événement de la soirée du 17/04/2021au CHUM

En ma qualité de Présidente de la Commission Santé, Action de Prévention, PMI et ASE, et de membre du Conseil de Surveillance du CHUM, représentant la CTM, que je viens exprimer ma plus grande indignation face à cette exceptionnelle manifestation de grand banditisme qu’a connu hier soir, samedi 17 Avril 2021 à 22h30, le CHUM. Lorsque des hommes ont pu pénétrer l’enceinte du CHUM pour procéder à l’enlèvement d’un patient, occasionnant du même coup l’effroi, à la fois du personnel et des autres patients.

L’opinion publique devine l’état de choc du personnel en poste à ce moment, dans le contexte d’épreuve qu’il vit déjà. Certes, beaucoup de questions se posent sur la facilité avec laquelle un tel méfait a pu se produire. Mais en tout cas, de toute évidence, le manque de moyens affectés à la sécurité du site des installations du CHUM est flagrant et vient s’ajouter aux graves conséquences déjà observées en matière de déficit de ressources propres à la prise en charge des patients. La direction de l’hôpital ainsi que celle de sa tutelle l’ARS, doivent rendre des comptes aux martiniquais et, plus singulièrement, aux élus quant à leur responsabilité sur ce plan.

D’ores et déjà, nous ne saurions accepter que la population fasse l’objet de contrôles aussi tatillons sur la voie publique, alors que des malfrats circulent aussi facilement et puissent commettre avec autant d’aisance leur crime. Les élus attendent du Directeur Général de l’ARS et du Préfet les explications nécessaires quant à cet événement qui a tant frappé l’opinion publique et ajouté à l’angoisse des uns et des autres dans le contexte d’épreuve que vit la société martiniquaise.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes respectueuses salutations.
L.TELLE

Courrier adressé ce jour au Préfet et au Directeur de L’ARS, relatif à l’enlèvement d’un patient au CHUM

Publiée par Louise Telle sur Dimanche 18 avril 2021