Enlèvement et séquestration : un justicier sous les verrous

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Le Tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a condamné un homme à 2 ans de prison ferme pour enlèvement, séquestration et violence avec une arme. Il reprochait à sa victime de lui devoir 200 euros.

Lors de sa comparution, le prévenu, âgé de 36 ans, a tenter de minimiser ses actes, tout en les regrettant, motivés par « l’énervement ».

Mais voilà, cette histoire de dette d’argent a rapidement basculé dans le sordide. Car il n’a pas hésité à enlever et torturer sa victime.

Les faits jugés par le Tribunal remontent au 11 novembre dernier, dans les communes de Moule et de Port-Louis.

Ce jour là, Andy Dupont est bien décidé à récupérer les 200 euros qu’un individu, souffrant d’un retard mental, lui aurait volés.

Des aveux filmés

Les choses finissent par déraper. L’homme est séquestré sur une plage et reçoit plusieurs coups de bâton.

Le « justicier » va même jusqu’à filmer « des aveux », reconnaissant, selon lui le vol de cette somme d’argent.

Mais pour le Ministère Public, ces vidéos plaident surtout en la faveur de la victime et non de son bourreau.

La défense ne parviendra pas à convaincre les juges. Andy Dupont est finalement condamné à 2 ans d’emprisonnement.