Esclave sexuelle à 16 ans, elle tue par balle l’homme qui abusait d’elle

Vues : 5797

Cyntoia Brown, âgée d’une vingtaine d’années a tué quand elle avait 16 ans un homme de 43 ans qui abusait d’elle. Elle purge une longue peine de détention à Nashville dans le Tennesse (Etat du Sud des USA). De nombreuses pétitions sont en ligne qui réclament, au Congrès des Etats-Unis d’Amérique, la grâce et la liberté de la jeune détenue.

L’adolescente est condamnée à la prison à vie, elle ne peut demander sa libération conditionnelle qu’après 51 ans de prison. Son histoire a refait surface quand la chaîne Fox 17 News a rediffusé un documentaire qui retrace la vie de la jeune victime.

Le cinéaste Dan Birman a suivi le cas de Cyntoia Brown pendant sept ans. Le film « Me Facing Life: Seeking Redemption in Cyntoia’s Story », diffusé une première fois en 2011, raconte le jour de trop, pour la jeune enfant, esclave sexuelle devenue meurtrière.

Le film vu à la Fox 17 News a révélé que la jeune Cyntoia Brown vivait avec un homme qui l’a forçait à vivre comme une esclave sexuelle. Déjà, adolescente, la jeune fille a été violée à plusieurs reprises, détenue sous la menace d’une arme à feu et agressée par d’autres hommes. Abus sexuels, physiques et verbaux répétés, des expériences traumatisantes qui l’ont rendue à cette période paranoïaque, commente le cinéaste.

En 2004, quand l’adolescente fait la connaissance de l’agent immobilier de Nashville, Johnny Allen, elle n’a que 16 ans. Il lui tend les mains avec l’intention d’avoir des relations sexuelles en échange d’argent. Seulement, souligne l’Associated Press, une fois le couple arrivé dans la maison de Johnny Allen, l’homme s’est comporté de façon effrayante, décrit la jeune fille au journaliste qui l’a filme depuis 2011. Cyntoia sachant que Johnny Allen avait des antécédents militaires et de nombreuses armes à feu dans la maison, a paniqué.

D’après l’adolescente, ce jour-là, alors qu’elle se reposait, Johnny Allen, n’a pas cessé de la harceler et de lui tourner autour de façon menaçante. La jeune fille, prise de panique, s’est emparée d’une des nombreuses armes de l’agent immobilier et lui a tiré une balle en pleine tête : « Il était un tireur d’élite dans l’armée », a déclaré Cyntoia Brown. « J’étais assise et je pensais. S’il me fait quelque chose, comment me défendre ? » 

Depuis, la petite victime devenue assassin purge une peine de réclusion à perpétuité pour avoir tué l’homme qui exploitait son corps. Cyntoia Brown ne peut demander sa libération conditionnelle qu’après avoir purgé 51 ans de prison. Elle aura alors 67 ans.

Incarcérée, la jeune Brown a obtenu son diplôme d’associée à l’Université de Liposome et prépare son baccalauréat. Elle travaille également comme consultante bénévole pour la justice des mineurs.

Une pétition a été créée pour Cyntoia Brown :  « MoveOn.Org petition» qui sera remis au Congrès dans l’espoir qu’elle sera graciée.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesThesource.com


2 commentaires :

  1. FIER d'être MARTINIQUAIS

    Elle se fait violé à 16 ans et c’est elle qui doit prendre une peine de prison à vie

    Je ne comprend pas le/la JUGE à moins qu’elle/il fait partie des détracteurs sexuels sur mineurs à l’abris des regards

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *