« Et si Agoué voulait avoir les bilans de la Société des Yoles Rondes de la Martinique »

Vues : 97

Le Tour 2015 vient de s’achever avec UFR/Chanflor en grand vainqueur et des internautes relancent la question du financement de l’évènement. Ils réclament à la Fédération les bilans de la Société des Yoles Rondes de la Martinique tout comme Alfred Monthieux, maire de la commune du Robert, avant le départ de la course.

Ci-dessous leur réaction sur la question :

« Et si Agoué ne voulait plus cautionner tout cela et souhaitait avoir les bilans de la Société des Yoles Rondes de la Martinique

Agoué (Agoueh ou Agwé) maître des flots de la mer, le protecteur des gens de mer, des marins ou des pêcheurs et des bateaux mais aussi bien des animaux et des végétaux qui y vivent, ne veut plus que l’on lui cache, ce qui ne doit plus être caché !

Et nous le comprenons, et nous approuvons !

Nous avons pu suivre la plénière du 23/07/2015 via le site de la Région Martinique et aussi entendre il y a quelques jours la réaction du maire de la commune du Robert A. Monthieux, tout cela a fait émerger un questionnement chez nous.

Nous pensons, que de nombreux et nombreuses martiniquais(e)s ont eu ces interrogations et souhaitent avoir des réponses précises car depuis de nombreuses années, il est demandé des bilans, synthèses (compte-rendu) des dépenses découlant de l’organisation du tour des yoles rondes de la Martinique sans pour cela que ces documents soient transmis.
Nous avons tenté de trouver des réponses à ce questionnement, mais nous n’avons pas trouvé, pourtant nous avons cherchées.

Aujourd’hui, NOUS citoyens martiniquais demandons qu’un éclaircissement soit enfin fait sur cette opacité trentenaire. Nous tenons à préciser ici, que nous n’avons fait que constater avec le peu d’éléments, que nous avons pu recueillir sur le net.

Chaque martiniquais(e) peut le faire en quelques clics.

Nous n’allons pas ici faire un laïus sur le tour des yoles rondes, cela n’aurait aucun intérêt ici.
Nous allons simplement essayer de mettre en lumière certains éléments qui nous semblent importants mais surtout qui nous font nous poser certaines questions à l’heure où l’on nous parle de mondialisation, de finance décadente, de clarté de revenus, de transparence, de publication de patrimoine…

LE MARTINIQUAIS A BESOIN DE SAVOIR POUR COMPRENDRE.

Nous nous sommes donc rendus sur le site de » LA SOCIETE DES YOLES RONDES DE LA MARTINIQUE « .

Premier constat, bien que la dénomination laisse penser au profane que la machine qui gère le tour des yoles rondes de la Martinique soit une société, il semble qu’il ne s’agisse là que d’une association loi 1901. Nous avons tenté de trouver les statuts de la SYRM (Société des yoles rondes de la Martinique) introuvable sur le site.

si zot’ trouvéy di nou !

Dès les premières lignes de lecture des statuts, nous sommes largués !
( kon di viviane émigré l’article 1 largué moooooooooooo ! )
En effet, on nous parle des statuts de la FYRM (fédération des yoles rondes de la Martinique) et dès les premières lignes, on voit une modification de statuts parlant de la SYRM (société de yoles rondes de la Martinique).

Sur internet et sur le site www.yolesrondes.net il n’y a pas d’informations sur la SYRM (société de yoles rondes de la Martinique).

Nous ne voulons pas trop nous s’avancer mais s’il y a une belle et grosse coquille dans ces statuts, elle existe depuis plus de 34 ans et au gré des modifications, des AG, CA, tout le monde n’aurait vu que du feu. Nous comprenons maintenant pourquoi Agoué souhaite des réponses.

Nous vous laissons en juger :
» ARTICLE 1 : CREATION ET APPELLATION Le 27 janvier 1972, Il a été créé à Fort de France, une association régie par la loi du 01 juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 dénommée « Société des Yoles Rondes et Gommiers de la Martinique ». Les statuts de cette association ont été modifiés le 30 janvier 1981, l’appellation est devenue à partir de cette date : Société des Yoles Rondes de la Martinique (SYRM). Compte tenu du caractère spécifique de la Yole Ronde de la Martinique, sa conception, sa fabrication, sa pratique, son évolution dans le patrimoine de la Martinique, la SYRM se constitue en fédération pour l’ensemble des associations affiliées qui ont pour objet la pratique et la promotion de la Yole Ronde de la Martinique. Elle prend l’appellation de Fédération des Yoles Rondes de la MARTINIQUE (FYRM). Sans accord écrit de la Fédération des Yoles Rondes de la Martinique, il est formellement interdit d’utiliser ses noms, titres, qualités ou toutes autres parties de son patrimoine. La Fédération des yoles Rondes de la Martinique se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre du ou des contrevenants »

Selon l’organigramme présenté sur le site yolesrondes.fr
Il est indiqué qu’il y a 1 président, vice-présidents au nombre de 2, 1 secrétariat composer de 2 membres, 1 trésorerie composée de 2 membres, et des assesseurs au nombre de 4.
Nous nous sommes interrogés sur la rémunération, eh oui nous voulions savoir si ce magnifique organe contribuait à la population active en qualité d’employeur.

Nous nous sommes référés à l’article suivant selon les statuts :
» ARTICLE 28 : REMUNERATION DES DIRIGEANTS-REMBOURSEMENTS DE FRAIS– INDEMNISATION Les fonctions des membres du Conseil d’administration sont exercées à titre gratuit, toutefois, les frais et débours occasionnés dans l’accomplissement de leur mandat sont remboursés sur présentation de pièces justificatives. Tout mandat doit faire l’objet d’un ordre de mission signé du président et du trésorier. »

Nous pouvons avouer, que nous sommes restés sur notre faim, car sur le site aucun compte-rendu de CA ou AG n’était disponibles, il se peut que la transparence ait des limites, mais bon comme on dit : nou pa ka fan’ anlè sa, nous dirons qu’il s’agit là d’un oubli et que sur demande, qui de droit pourra nous fournir ces documents.

Mais OUPPSSS, si on se souvient bien des propos du maire du Robert A. Monthieux, les demandes de documents pour justifier le versement de subventions n’ont jamais été satisfaites.
Donc d’après ce que nous avons compris, avec les informations qui sont disponibles sur le site, » La société des yoles rondes de la Martinique » est une association ( la SYRM ) qui se constitue en fédération pour l’ensemble des associations affiliées ( c’est à dire chaque équipage de yoleurs) qui ont pour objet la pratique et la promotion de la Yole Ronde de la Martinique.
Cette fédération a la dénomination suivante Fédération des Yoles Rondes de la MARTINIQUE ( la FYRM ).

Nou trapé mal tèt’ an ba tout’ sa, nous ne vous cachons pas que nous avons du faire un dessin afin de nous extirper de ce labyrinthe d’associations.

Notre deuxième interrogation fut la suivante :
De quoi se compose la partie financière de ces associations ? zot’ dwèt’ ka di zot mè poutji yo dèyè lajan an konsa ?

Nous vous dirons simplement que nous martiniquais(e)s devons savoir où va l’argent du contribuable que nous sommes, ni plus ni moins.

Il faut savoir que les ressources de l’Association (nous ne savons plus s’il s’agit là des ressources de la SYRM ou celles de la FYRM ) se composent de :

1) la licence et le droit d’entrée (pour qui ? pourquoi ? comment ? en vue de quoi?);
2) des contributions annexes (quelles sont-elles ? pas de détails);
3) des subventions de l’Etat, des différentes collectivités territoriales et Etablissements Publics ;
4) du revenu de ses biens et valeurs (lesquels ?);
5) du produit des fêtes et manifestations (pas de détails) ;
6) des dons et legs divers (sont-ils anonymes ou pas ?);
7) des souscriptions (lesquelles ?);
8) du produit du parrainage (lesquels ?);
9) des rétributions pour prestations de services (lesquels ?);
10) des ressources de la formation professionnelle (précision sur le site il n’y a même pas les noms des responsables de la formation ni le type de formations proposées);
11) des éditions, publications, cours, conférences (lesquels?);
12) des ventes permanentes ou occasionnelles de tous produits et services entrant dans le cadre de cet objet ou susceptibles de contribuer à sa réalisation (lesquelles?);
13) des droits audio-visuels (sachant que le tour est retransmis par Martinique Première, le montant devrait être connu de tous);
14) de toutes les ressources ou subventions permises par les lois en vigueur.

Nous nous demandons, le pourquoi de toute cette opacité ?
Avez-vous une explication car nous n’avons pas trouvé de réponse(s)?
Nous supposons que toutes ces associations ou assemblages d’associations ont des comptes bancaires qui reçoivent tous ces euros qui l’instant d’un tour des yoles ronds rendra heureux les martiniquais(e)s, le flot de touristes venants spécialement pour cet événement unique au monde, les skippeurs, les amoureux de la mer, les sponsors, les marchandes en tout genre (restauration, habillements de plage, les loueurs spécialistes en biens et services nautiques, les salariés évoluant dans l’intermittence ( événementiels, l’audio…)

Nous nous demandons bien, pourquoi pour un tel événement bien qu’annuel, la forme juridique est celle de l’association loi 1901 ?
Est ce qu’on nous cache des informations ? NOUS LE CROYONS !
Aurons-nous un jour les réponses ? NOUS LE SOUHAITONS !

Pourquoi le dialogue entre les collectivités ne s’arrête qu’à la demande de financement, et financement exceptionnel et ce à quelques jours ou heures avant la dite manifestation ?
Nous avons déduit que les élus martiniquais malheureusement, subissaient une pression dû à cette opacité, car s’ils n’accordent pas de subventions la population ne comprendrait pas, alors qu’ils versent l’argent des contribuables que nous sommes sans pour cela avoir la possibilité de vérifier qu’il est véritablement utilisé comme il le devrait.

Manipule t-on les citoyen(ne)s martiniquais(e)s que nous sommes ? NOUS LE PENSONS !
NOUS EXIGEONS DES EXPLICATIONS SATISFAISANTES !
NOUS EXIGEONS QUE LES BILANS COMPTABLES SOIENT PRESENTES !
NOUS EXIGEONS UNE TRANSPARENCE SUR CE DOSSIER !
Le tour des yoles rondes de la Martinique est notre diamant, IL EST UNIQUE AU MONDE, nous avons LA CHANCE DE POUVOIR EN TIRER DES BENEFICES CONSIDERABLES et nous nous demandons pourquoi il n’est pas exploité au niveau du potentiel qu’il a.

L’histoire veut qu’au départ, ce simple sport pratiqué par des marins pêcheurs ait été mis en lumière par monsieur Georges Brival.

Aujourd’hui grâce au tour des yoles rondes de Martinique, une véritable attraction sportive et touristique, le rayonnement de notre MARTINIQUE dépasse ses frontières.
Notre île LA MARTINIQUE, notre joyeux Martiniquais est davantage connue pour son tour des yoles que pour ses cocotiers…alors montrons aux martiniquais(e)s, au monde entier, que NOUS SOMMES CAPABLES DE GERER LES AFFAIRES MARTINIQUAISES EN TOUTE TRANSPARENCE, EFFICACEMENT et SANS SYSTEME « An Ba Fèy. »

 


3 commentaires :

  1. MAKANDJA

    C’est qui nous ? et depuis quand publie t on sur un site internet même officiel les chiffres ou les statuts j’en suis « estébékoué »

  2. Ken

    Alors an bande de volè ka koumancè fè chantage.
    Mais vraiment une attraction comme le tour des yoles devrait être géré convenablement’ même cela s avère impossible pour ces voleurs.
    Il faut appeler un chat un chat si yo paka di nou koté lagen a la allé c ki yo ka volè Lagen a.

    Un tour a l’envers du jamais vu cet une connerie cette année 2015 il n y avait pas de course digne d un tour des yoles. Il faut vraiment que la justice enquête sur ça et que les voleurs soit foutu au trou et que les amoureux de la yoles ainsi que tous les martiniquais soit enfin débarrassé de ces vermines.

    1) a chaque arrivé d étape un lieu réservé o touristes étrangé
    2) a chaque arrivé d étape un ou plusieurs grand écran pour suivre la course
    3) a chaque arrivé d étape un espace pour les personnes à mobilité réduite (comme a fdf)
    4) pourquoi ne pas avoir des brochures bilingue pour les touristes étrangers
    5) pourquoi ne pas avoir des envoyé ces brochures dans les pays étrangers avec les étapes défini des mois à l avance tout en précisant que le mauvais temps pourrait entraîner des modifications.

    Et plus, mais ces gens n ont aucun esprit d innovation car ils ne voyagent pas et ne font pas de recherche pour pouvoir promouvoir le tour des yoles.
    Il sont la pour l argent et vont tuer le tour des yoles depuis 5 ans il y a de moins en moins de monde au tour et comme je fait toutes les étapes chaque année je sais de quoi je parle.

    Fouté yo l’ ajol et apré peu être nou Kay ni an tour respectable.

Les commentaires sont fermés