Étonnant ! Les collants « Soyons Black » à mettre aux Antilles comme un legging !

Vues : 1341

« Comme un fond de teint, mes collants Soyons Black habillent harmonieusement les femmes noires. Ils retiennent la transpiration, ce n’est pas pire, que si les femmes portaient un legging ou un jean ! »

Son look à la Grace Jones, ses lunettes noires, la guadeloupéenne connue pour ses collants spécialisés peau noire retient notre attention ce vendredi 5 mai 2018 parmi les nombreux exposants qui sont installés à la Foire de Paris.


La seule antillaise qui ouvre le hall 4, c’est Sophie Londinière. Avec « Soyons Black » elle pulvérise ses ventes depuis onze ans. Date de la création de sa marque qui offre une palette de couleur aux femmes noires qui vivent à Paris mais pas seulement.

A la Foire de Paris, Sophie veut révolutionner nos habitudes antillais. Plus exactement des antillais francophones : « Avec le froid on peut les mettre mais on peut tout aussi bien les porter en été » nous dit-elle avec aplomb.

Car, c’est là son idée révolutionnaire, faire prendre conscience aux femmes qui vivent aux Antilles qu’elles peuvent mettre en beauté leurs jambes avec ses collants : « Dans les îles anglaises, les filles enfilent les collants pour aller travailler, en soirée, se balader, elles sont bien en jupe, en robe ou en short avec cet accessoire utilisé en région froide ».

Son idée, convaincre les guyanaises, guadeloupéennes, martiniquaises ou réunionaises que les collants étudiés pour leur peau caramel, sapotille, kalazaza, indienne ou noire foncée peuvent être valoriser grâce aux collants « Soyons Black ».

13 heures à la Foire de Paris, Vendredi 4 Mai 2018. Corinne cherche la couleur approprié à sa teinte de peau. Elle connait cette marque et Corinne qui vit dans le Val-D’Oise est enfin prête à s’acheter les collants de Sophie Londinière, présidente de la Marque.

« Ils ne sont pas brillants, mais sont en revanche, doux et soyeux » ce sont, entre autres les qualités, des collants « Soyons Black ». Mais pour les ajuster aux jambes, il faut également tenir compte de la taille de la cliente, de son poids et de ses hanches. Des détails que les clientes hésitent à lui donner, mais avec tact, Sophie, en parfaite commerçante, contourne ces obstacles et parvient à indiquer le plus fidèlement, à cliente Corinne , ce qui lui conviendra le mieux.

 

Architecte d’intérieur de formation, depuis son arrivée en France, Sophie cherchait des collants pour sa couleur de peau mais sans succès. D’où son idée avec un ami designer de se lancer sur le marché des collants : « Un matin, je me suis dis, pourquoi attendre sur les autres, fais le. Et je me suis lancée » nous déclare la présidente de « Soyons Black ».

Ecoutez Sophie Londinière :

Les collants « Soyons Black » sont à découvrir à la Foire de Paris mais aussi en ligne et dans les magasins en France.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’nwew Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy/Facebook Soyons Black