Étudiants le jour, braqueurs la nuit

Deux individus ont écopé de 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis. Ils ont été reconnu coupables de plusieurs braquages armés à la sortie de discothèques de Guadeloupe.
Pour ces faits perpétrés en 2018, seule la moitié de la bande a comparu devant le Tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre.

L’un des prévenus, mineur au moment des faits, sera jugé devant le Tribunal pour enfants. L’autre devra répondre d’un accident grave survenu lors de leurs expéditions.

Dans le box, on retrouve donc Laurent Fergé, 21 ans, et Edwin Laviso, 22 ans. Deux étudiants sans histoire, « de bonnes familles » et sans casier.

Leurs cibles ? Les clients de discothèques
Pourtant en ce mois de mars, ces jeunes hommes endossent leurs habits de malfaiteurs et se rendent à la Marina de Pointe-à-Pitre.

Ils s’attaquent à des clients de la discothèque La Suite et repartent, sous la menace d’armes à feu, avec leurs effets personnels.

Ils utiliseront le même mode opératoire devant Le Kama situé à Jarry, Baie-Mahault, et à Bas-du-Fort au Gosier.

Une victime collatérale avec le bras arraché
Fort heureusement, l’enquête progresse rapidement. D’autant que lors de leur équipée sauvage, la bande a eu un accident avec un véhicule volé. Un motard a eu le bras sectionné.
Les analyses ADN et les écoutes téléphoniques permettront d’identifier quatre individus. Des armes seront saisies lors de perquisitions.

Laurent Fergé et Edwin Laviso ont été condamnés par le Tribunal à 3 ans de prison dont 18 mois assortis du sursis.