Euzhan Palcy fustige les Césars : Les Français sont d’une arrogance incroyable !

Vues : 2899

Février, c’est le mois des récompenses, entre les Césars en France et les Oscars aux États-Unis la question de la représentativité des noirs est toujours posée. Si pour la grande institution américaine de cinéma les changements sont probants, qu’en est-il en France pour la célèbre cérémonie des Césars?
C’est à cette problématique que le magazine Black Beauty dans son numéro de Février, a tenté de répondre en allant à la rencontre de la martiniquaise Euzhan Palcy.

Les mots sont sévères et la cinéaste antillaise à la renommée mondiale ne cache pas sa déception quant au traitement infligé aux professionnels noirs dans la vie culturelle en France.

Dans les colonnes du magazine, l’émotion est forte quand La réalisatrice de la « Rue Cases Nègres » évoque le changement de cap des Oscars, après le hashtag  #OscarSoWhite . Une prise de conscience sous la présidente Cheryl Boone Isaacs qui voit cette année plusieurs nominations de noirs pour cette récompense si prisée. Cette mobilisation des acteurs afro-américains dénonçait le peu de visibilité des professionnels noirs américains dans la sélection des Oscars 2016.

En France, Euzhan Palcy parle de mépris « Les Français sont d’une arrogance incroyable, ils auraient laissé pourrir la situation…Il faudrait que les Césars en prennent de la graine ! En général on peut compter sur les doigts de la main les bronzés qu’il y a dans la salle. Ça fait mal au cœur car il y a des cinéastes noirs en France, hommes et femmes, et ils ne sont pas présents. Ils n’existent pas ! On verra combien de noirs y seront invités, nommés et récompensés cette année ! Je suis la première noire césarisée pour Rue Cases-Nègres, et je n’ai jamais été invité depuis ».

La française pourtant n’a eu de cesse de faire bouger les préjugés et les réticences. Elle a dirigé des acteurs et produits des films avec des professionnels de grandes statures tels : Marlon Brando, Donald Sutherland, Susan Sarandon. Euzhan Palcy a rencontré Madiba, le père de la Nation arc-en-ciel ( Nelson Mandela) ou Aimé Césaire, homme de culture et poète de la Martinique comme elle.

Au delà de l’Atlantique, le travail cinématographique de la cinéaste martiniquaise a porté ses fruits. Reconnue par ses pairs à l’étranger, elle est depuis 2016, membre de l’Académie des Oscars aux Etats-Unis.

La 89ème cérémonie des Oscars aura lieu dimanche 26 février au Théâtre Dolby à Los Angeles.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotosBlackFilms/Toutlecinéma/Bondamanjack
Source Black Beauty Février 2017