Excercice Tsunami : « Caribe Wave 2015 »

Vues : 22

Ce mercredi 25 mars dans la matinée, la préfecture de Martinique organise un exercice d’alerte au tsunami, baptisé Caribe Wave 2015.

Dans le cadre de cet exercice international qui se déroule chaque année, la préfecture de la Martinique et ses partenaires vont jouer entre autre l’alerte descendante de l’arrivée d’un Tsunami suite à un séisme non ressenti.

C’est à dire l’alerte auprès de la population pour une évacuation des zones à risques. Plusieurs actions de la préfecture et de ses partenaires inscrits pour jouer en réel l’exercice auront lieu.

Le scénario de l’exercice simule un tsunami généré par un tremblement de terre de magnitude 8,5 situé au nord des côtes du Panama, sur la “Northern Panama Deformed Belt”. Les messages d’exercice seront émis par le Pacific Tsunami Warning Center (PTWC), le mercredi 25 mars 2015.

Cet exercice s’inspire du tremblement de terre et du tsunami qui s’en est suivi, le 7 septembre 1882. Le tsunami généré par le séisme du Panama de 1882 a affecté le littoral des pays et territoires bordant la mer des Caraïbes. La hauteur maximale des vagues résultant de ce tsunami a atteint à certains endroits environ 3 mètres.

Objectifs principaux de l’exercice pour la Préfecture
Le but de cet exercice cadre et terrain de sécurité civile, joué chaque année depuis 2012, le dernier mercredi du mois de mars, est de renforcer la résilience des services opérationnels et de la population face au risque de tsunami.

Tester les nouveaux « produits » du PTWC pour l’alerte montante :
• valider l’émission des « produits » tsunami du PTWC et NTWC,
• valider la réception et la diffusion des « produits » tsunami par les points focaux d’alerte aux
tsunamis,

Tester l’alerte descendante, de la préfecture vers ses partenaires :
• tester la capacité de réaction des médias pour la diffusion de l’alerte descendante,
• tester la réaction des « nouveaux » partenaires institutionnels (CMT, CCIM, bailleurs sociaux,
etc.)
• tester le recours aux moyens d’alerte terrestres (véhicules sonores) et aériens (dragon 972).

Valider la capacité de réaction face à un tsunami régional :
• améliorer l’état de préparation opérationnelle. Avant l’exercice, faire en sorte que les outils appropriés et le(s) plan(s) de réponse aient été développé(s), y compris les documents d’information du public,
• bâtir la réponse opérationnelle des services d’intervention face au risque de tsunami régional,
• tester les connexions COD/PCO et COD/COZ, voire PCC/COD ou PCC/PCO.

Dispositif mis en place par la Préfecture Martinique  :

– La plage des Salines sera alertée via le Dragon 972 et son haut parleur, afin de tester cet outil de diffusion d’alerte (équipe de préparation au sol pour prévenir et rassurer le publique).

– Mairie du Vauclin : Mise en place de son PC de crise et d’alerter les écoles pour qu’elles évacuent selon un itinéraire fléchée vers le site refuge==) Évacuation de l’école Mixte A et de l’école Maternelle les Corallines et la difficulté pour cette école sera d’évacuer un enfant à mobilité réduite.

– Académie : Collège Robert 3 / collège et lycée La Jetée François

– SDIS : Caserne de Trinité

– UPP : Crèches Trinités