Exclusion d’Anaëlle Guimbi de Miss Guadeloupe : Pour Geneviève de Fontenay, Sylvie Tellier « a un joint qui a pété »

La disqualification d’Anaëlle Guimbi de Miss Guadeloupe 2020 la veille de l’élection, continue de faire parler. Après de nombreuses réactions de personnalité, c’est au tour de Geneviève de Fontenay de réagir. Invitée de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews, elle s’est exprimée au sujet de cette exclusion. Elle se dit surtout outrée par cette décision prise et défendue par Sylvie Tellier. « Elle a un joint qui a pété là » a déclaré la dame au chapeau.

Anaëlle Guimbi a été exclue de la compétition suite à des photos dénudées prises dans le cadre d’une campagne de lutte contre le cancer du sein. Cette éviction suscite une vive polémique depuis quelques jours, et elle n’est pas prête de s’arrêter. En effet, la jeune femme a reçu de nombreux soutiens, certains demandant sa réintégration, mais pour Sylvie Tellier, « on ne peut pas faire d’exception », ce sont des clichés « non-conformes au règlement de l’élection nationale ».

Sur News Geneviève de Fontenay s’est exprimée ce mardi 25 août, à propos de cette disqualification :

« Je suis outrée, outrée ! Hier j’ai eu Sonia Rolland, elle m’a téléphoné pour me dire ‘Geneviève, j’espère que vous allez réagir’. Je suis choquée par une telle décision. La photo est magnifique. Je trouve qu’il y a absolument rien d’indécent, on voit à peine sa poitrine. Il y a des fleurs, il y a des strass. Cette Sylvie Tellier elle commence à déménager … J’ai essayé de rester toujours en contact avec elle mais là elle dit n’importe quoi« , a-t-elle expliqué, en liaison vidéo depuis son domicile.

« Bien entendu qu’elle a eu tort. Ça n’a rien à voir avec le règlement qui disait qu’il fallait pas faire de photos dénudées, à caractère vraiment accrocheur ou racoleur. Là c’est même élégant, c’est plein de grâce et tout … Elle a un joint qui a pété là, c’est pas possible ! Il faut quand même qu’elle arrête » a-t-elle poursuivi.

De son côté, Anaëlle Guimbi a décliné la proposition du comité Miss France qui lui a proposé de se représenter l’année prochaine. «Je ne suis pas dégoûtée, c’était une expérience que j’ai pleinement vécue, mais que je ne souhaite pas revivre» a déclaré la jeune femme dans l’émission C’Cauet sur NRJ.