Fédération Française de Handball : une Guadeloupéenne en charge de l’Outre-mer

Gina Saint-Phor-Bourgeois a été élue, Vice-Présidente de la Fédération Française de Handball sur la liste de Philippe Bana, le nouveau patron de la discipline. Âgée de 59 ans, elle succède à une autre Guadeloupéenne, Jocelyne Mocka-Renier.

« Je tiens à rendre hommage à Mme Mocka-Renier. Elle a ouvert la voie. Pour moi, c’est une reconnaissance » lâche Gina Saint-Phor-Bourgeois.

C’est incontestablement une fin d’année 2020 à marquer d’une pierre blanche pour les sportives guadeloupéennes.

Après Ericka Mérion, nommée Responsable des Ultramarins à la FF de Judo, c’est au tour de Gina Saint-Phor-Bourgeois d’être récompensée.

La Vieux-Fortaine s’est également vue confier l’Outre-mer, mais cette fois à la Fédération Française de Handball.

« C’est pour son engagement en faveur de la pratique sportive en milieu scolaire et sa connaissance de l’Outre-mer ».

Renforcer la visibilité des Outremers
Professeur de sport au lycée Gerville Réache, elle a siégé au Conseil d’Administration de la Ligue Guadeloupéenne de Handball, de 2008 à 2014.

Gina Saint-Phor-Bourgeois a également été Inspectrice pédagogique régionale en EPS, conseiller technique du Recteur d’Académie.

Âgée de 59 ans, elle a joué au handball au CREPS Antilles-Guyane, à la MJCA, à la MJVF. Et au Cygne Noir de Basse-Terre, club dont elle est toujours licenciée.

Désormais, sa « carrière » s’envole vers le national, au profit bien évidemment des Ultramarins. Une lourde tache qui ne lui fait pas peur.

« Nos territoires fournissent de nombreux talents. Il y a aujourd’hui un travail de visibilité à renforcer. Et puis, il faut combler le manque de structures ».