Fête des mères ? Un jour pour honorer les mères, 364 jours pour la charge des femmes !

« Fête des mères ? Un jour pour honorer les mères, 364 jours pour la charge des femmes » : Article UFM pour la fête des mères.

Un peu d’histoire …

La femme n’est pas un utérus !!
Même si plusieurs origines sont revendiquées, c’est le maréchal Pétain qui institue la fête des Mères en 1941, avec l’objectif avoué de célébrer ¬ et d’encourager ¬ la fonction procréatrice des femmes.

C’est l’époque où Vichy met en congé sans solde les femmes qui ont moins de trois enfants et punit de mort l’avortement.

De façon plus cruciale encore, le confinement a exacerbé les inégalités femmes-hommes et la facture est encore très lourde !

A l’occasion de « la fête des mères » nous voulons dire haut et fort :
– que la majorité des tâches ménagères et familiales sont encore réalisées par les femmes, ou sous leur charge mentale
– que les politiques publiques se sont délestées des dépenses sociales, comme la prise en charge des personnes dépendantes et des ainé·es, sur les femmes ,
– que le travail invisible des femmes est gratuit et qu’il profite aux hommes et à l’Etat (60 milliards d’heures travaillées par an, ce qui représenterait l’équivalent de 33% du PIB pour la France),
– que les femmes seront encore plus nombreuses, parmi les chômeurs.ses à venir, parmi les appauvri.es à venir,
– qu’une société qui discrimine plus de la moitié de sa population est une société malade !

L’Union des Femmes de martinique appelle toutes les femmes a pousser avec elle un cri : « Panorama mizè fanm !

Mé fout mwen fanm, mwen ka sipoté Adan sosyeté ta la
Yo fèmen mewn adan dè tété
Jozéfin pasé pa la
Kazanova ka pwofité épi agresivité
Mé kom mwen pa konnèt fos mwen I sisé tout san mwen

Mé fout mwen ka sipôté
Adan sossyèté ta la
Pa ni koté mwen pa méprizè
Es sé destin mwen ki la
Jodi mwen choizi Iibeté
Mé chen mwen pokô pèté Mwen ka shéshè viv la vi mwen Sa pa fasil kwè mwen.

Mé fout mwenfanm mwen sipoté Adan sosyeté ta la
Sé mwen premyé majorité
Ka soufè di chomaj la
Mwen ni problèm idantité Lesklavaj pokê rété
La fèt dé mèw mwen décoré Mi bel makakri doré

Mé fout mwen fanm mwen ka sipoté Adan sosyeté ta Ia
Lanmou poizonnen tout koté
« BabiIon » rivé jis la
Radyo télè piblisité
Magazin printan été
Ven kô mwen ba tout komewsan
Pou yo pé sa fé lajan

Mé jou nou fanm nou ké désidé
Adan sosyeté ta la
Ba nou lan men pou an sel lidé Mofwazé la vi ta la
An lè kô nou pou nou konté Sé nou ki linmanité
Nou ké vansé an lè chimen Libèté lanmou lat pé
« Pour comprendre les femmes il faut les regarder avec des yeux de femme ». L.Trostsky.