Feu vert pour installer, avant le 28 mai, les conseils municipaux élus au 1er tour

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France, Guadeloupe, Guyane, Martinique
Mots clés :

Le Premier ministre Édouard Philippe veut que les conseils municipaux élus au 1er tour soient installés avant le 28 mai.

Les conseils municipaux élus au premier tour des élections municipales le 15 mars dans plus de 30.000 communes seront installés « au plus tard le jeudi 28 mai », a indiqué Edouard Philippe mardi à l’ Assemblée nationale.

Le décret qui prévoit leur installation sera publié le vendredi 15 mai.
« Il fixera la date d’entrée en fonction des conseillers municipaux et communautaires le lundi 18 mai », a précisé le Premier ministre lors de la séance des questions au gouvernement.

La première réunion du conseil municipal, qui permettra notamment d’élire le maire et ses adjoints, doit ensuite se tenir dans les cinq à dix jours suivant la date d’entrée en fonction des conseillers municipaux, a précisé le chef du gouvernement. « Soit, entre le samedi 23 mai et le jeudi 28 mai. Autrement dit, au plus tard le jeudi 28 mai, 30.000 des 35.000 communes françaises auront un conseil municipal installé et un maire et des adjoints élus dans des conditions normales », a-t-il détaillé.

Sur 35.000 communes de l’Hexagone et des Outre-mer, 30.000 conseils municipaux dont 27 en Martinique ont été élus dès le premier tour des élections municipales, le 15 mars dernier.
Mardi matin, le gouvernement avait déjà donné son feu à l’installation des 30.000 conseils municipaux élus dès le premier tour, suite à l’avis du conseil scientifique, selon un rapport gouvernemental au Parlement, diffusé mardi.

Le gouvernement estime que les dispositions en vigueur de l’état d’urgence sanitaire « permettront la mise en œuvre des préconisations du comité des scientifiques », qui a recommandé le respect de conditions sanitaires strictes.

Pour les communes où un second tour est nécessaire, le gouvernement doit encore décider, sur la base d’un rapport qui sera remis le 23 mai, si le scrutin aura lieu le 21 juin ou sera encore reporté, à l’automne ou en 2021.

Avec le confinement décrété à partir du 17 mars dans l’Hexagone et les Outre-mer, l’installation et l’élection du maire n’avaient pas pu avoir lieu.

L’installation des conseils municipaux élus au premier tour avait été reportée, ainsi que la tenue du second tour, prévu le 22 mars, en raison de la crise sanitaire. Le mandat des maires sortants avait été prolongé.