Fin du roaming entre les Outre-mer et l’Hexagone

Vues : 864

Les surcoûts sur les appels et SMS depuis mobile vers la France métropolitaine ont donc disparu depuis le 1er mai. Les Ultramarins paieront désormais moins chers leurs communications.

Les frais de roaming, aussi appelés frais d’itinérance, ont pris officiellement fin dimanche 1er mai entre l’Hexagone et les Outre-mer. En octobre dernier, le Parlement avait adopté à l’unanimité à l’Assemblée et au Sénat, le projet de loi sur la modernisation du droit en Outre-mer, comprenant la fin des surcoûts téléphoniques pour les Ultramarins sur les appels et SMS depuis mobiles.

Depuis le 30 avril, Orange Caraïbes a supprimé les surcoûts entre les Antilles et l’Europe. Les appels reçus sont désormais gratuits partout en Europe (DROM et Hexagone inclus). Une belle surprise pour les abonnés de cet opérateur car la réglementation ne prévoyait qu’une baisse du coût des appels reçus limitée à l’Hexagone et les DROM.

D’autres opérateurs comme Digiciel, SFR Réunion et SFR Mayotte ne surfacturent plus les appels et les SMS depuis le 1er mai. Cette mesure concerne uniquement les appels et les SMS mais pas la data (3G/4G) qui n’a pas été abordée par les députés et restera soumise, pour sa part, à des frais de roaming.

Communiqué de George Pau-Langevin :

La ministre des Outre-Mer constate avec satisfaction que le Sénat n’est pas revenu sur la suppression de l’itinérance outre-Mer dans le cadre de l’examen du projet de loi pour une République numérique.

Si les sénateurs ont adopté des dispositions d’accompagnement pour prévenir certains risques évoqués par les opérateurs de téléphonie, la portée pleine et entière de la suppression des coûts d’itinérance demeure.

Applicables depuis le dimanche 1er mai, les dispositions issues de l’amendement Lurel adopté dans le cadre de la loi d’actualisation du droit des Outre-Mer, et qui ont toujours été soutenues par le Gouvernement, constituent une avancée concrète pour la continuité numérique entre les outre-Mer et l’hexagone. Conformément aux engagements du Président de la République, elles traduisent très concrètement la volonté du Gouvernement en matière d’égalité réelle.

Le bénéfice pour les consommateurs ultramarins est incontestable et la ministre des Outre-mer s’en félicite.

A.G

Photo d’illustration : creoleways