Franck Bélizaire : « La ville du Carbet a perdu un chef d’entreprise remarquable »

Vues : 3123

Sur son site internet, la ville du Carbet rend un vibrant hommage au restaurateur Franck Bélizaire décédé brutalement cette semaine. Voici son portrait par la municipalité du Carbert :

« Le Carbet est sous le choc de la disparition brutale de Franco BELIZAIRE patron du restaurant le ‘Beach Grill’. Les Carbétiens voient partir un fils de la commune, dynamique, compétent et porteur d’une grande ambition professionnelle pour son entreprise qui rayonnait bien au-delà du Carbet. Franco Bélizaire aurait fêté ses 45 ans au mois de Juin prochain mais le destin en a décidé autrement.

Installé depuis 13 ans sur la plage du Carbet, le restaurant “Le Beach Grill”, a été dirigé de main de maître par Franco , comme on l’appelait familièrement, ce patron sympathique qui a su fidéliser sa clientèle au fil du temps par un service de qualité dans un cadre respectueux de l’environnement.

Franco est considéré comme le symbole de la réussite d’un jeune Carbétien dans sa commune. Il n’a pas hésité à faire partager sa passion du métier aux jeunes générations en participant à des actions comme la semaine du goût à l’école.

Les élèves du primaire ont été heureux de découvrir des nouvelles saveurs au restaurant scolaire grâce à l’implication de ce jeune restaurateur qui par ailleurs répondait souvent favorablement aux sollicitations des associations du Carbet notamment le CSC Carbet et ses équipes de jeunes qui aujourd’hui sont privées de ce soutien indéfectible.

Professionnel de grande compétence il a fait de son restaurant , ‘Le Beach Grill’ , une adresse incontournable de la gastronomie. Pour cela il a obtenu, en 2009. le label qualité tourisme délivré par Mme PENCHARD alors Ministre des DOM.

Souvent les gens disent qu’il n’y a rien dans le Nord Caraïbe, C’est complètement faux. Nous sommes une dizaine de restaurants sur le Carbet, et tous fonctionnent’ disait-il à ceux qui doutaient du potentiel d’activités dans le Nord’.

Autour de lui évoluait une équipe jeune et sympathique composée de dix employés à temps plein dont cinq en contrat TTS ( titre de travail simplifié ) . Il donnait sa chance aux jeunes désireux de travailler.

Récemment, l’ouragan Maria avait totalement détruit son commerce. Loin de se laisser abattre, il s’était vite remis à la tâche avec des amis et des professionnels pour remettre son établissement à flot.

La Ville du Carbet adresse ses sincères condoléances à toute sa famille et à l’équipe du restaurant. »