Francky Vincent accusé d’antisémitisme après sa nomination à l’ordre des Arts et des Lettres

Francky Vincent, roi du « zouk coquin » connu pour ses tubes « Vas-y Francky » ou « Alice ça glisse », a été promu au rang de Chevalier des Arts et des Lettres, par la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak. Une distinction qui ravit le chanteur guadeloupéen âgé de 66 ans. Mais le débat a mal tourné  sur le plateau de « Touche pas à mon poste » mardi soir quand le journaliste Gilles Verdez, a souhaité prendre la parole pour interroger Francky Vincent. Après une petite passe d’armes entre les deux hommes, Gilles Verdez a lancé à l’artiste antillais : « Si vous cautionnez l’antisémitisme de Dieudonné, c’est que vous êtes antisémite ! »

Sa nomination à l’ordre des Arts et des Lettres n’a pas été très bien reçue sur les réseaux sociaux et l’interprète de ‘Tu veux mon zizi’ s’est ainsi dit « agréablement surpris ». Et de rappeler que derrière ces morceaux qui prêtent à sourire, il y a du travail:

« Je suis auteur, j’écris mes chansons, je suis compositeur, je suis musicien dans l’âme, et j’ai une carrière de 48 ans. Près de 200 titres à la Sacem, 3 millions de disques vendus. » a-t-il déclaré

Dans TPMP mardi soir, Gilles Verdez a fait part de sa désapprobation de voir Francky Vincent être nommé Chevalier des Arts et des Lettres, en raison des liens que l’artiste guadeloupéen entretient avec l’humoriste controversé Dieudonné. Il a également tenu à rappeler que le chanteur antillais avait déclaré par le passé que Dieudonné était « son idole », et qu’il lui vouait « tout le respect du monde ». « Dieudonné est un antisémite condamné comme tel. Comment pouvez-vous dire ça ? », lui a alors demandé le chroniqueur.

Suite à la déclaration de Gilles Verdez, Francky Vincent a reçu de nombreux messages de soutien, car beaucoup estiment qu’il a été « piégé » encore « attaqué gratuitement ».

Ou gros piège de l émission, il était invité pour parler de sa nomination que l on soit d accord ou pas mais le piège s est refermé sur lui car le but premier était de le coincer sur Dieudonné…. Il fallait être clair avec lui et que le débat serait sur son amitié avec ce dernier

Attaque gratuite, le traité d antisémite…il a.vraiment été cool…et éduqué…c était son procès…par rapport à Dieudonne! Très vicieux de la part de Gilles Verdez…

Donc résumons, #TPMP invite des dealers, escrocs, racistes, voleurs, prostituées sans broncher mais fait le procès de Francky Vincent juste pour avoir ris des sketchs de Dieudonné qui a été reconnu par beaucoup d’humoristes comme le meilleur de sa génération, quelle honte.

Quant à Gilles Verdez, il a révélé que sa prise de position avait eu de bien tristes conséquences pour lui, notamment sur les réseaux sociaux. « Une campagne assez violente a été menée aujourd’hui avec des milliers de messages qui me posent problème », a expliqué le chroniqueur de TPMP.

« J’ai eu des trucs comme ‘on profanera ton cadavre’, ‘j’espère que tes proches subiront les conséquences de ce que tu as dit’, ‘on va te retrouver’, ‘viens pas aux Antilles sinon t’es mort’. Je vous en donne quelques uns qui sont odieux mais encore acceptables. Ça a été d’une extrême violence » a-t-il poursuivi. De terribles menaces qui inquiètent Gilles Verdez.