Fred Dom de Marie-Galante : « Le Panafricanisme, c’est travailler tous ensemble ! »

Vues : 342

Fred Dom est venu à Cannes et c’est une première pour le jeune réalisateur de Soulmates qui ne s’était jamais rendu au Festival International du Film Panafricain en France. Son objectif, repartir dimanche 22 avril avec la précieuse statuette du Festival Panafricain fondé par le camerounais Basile Nguangue Ebelle.

Après le prix de la meilleure fiction et meilleure réalisation à Houston, il y a un mois, Fred Dom d’origine guadeloupéenne se lance un nouveau challenge. Il nous explique pourquoi tout d’abord, pourquoi le titre de son film est en anglais, « son objectif étant de s’ouvrir à l’international, son équipe et lui ont fait le choix d’utiliser la langue anglaise pour décrire l’amour ou la recherche de l’amour dans : « Soul Mates ».

Soulmates ou Âmes sœurs, c’est l’histoire de « Charlène, une jeune femme pétillante et pleine de vie ». Célibataire et rêveuse, elle vit seule avec sa plante dans un appartement et ne veut qu’une chose: trouver un grand amour. Alors qu’elle passe une soirée avec Amine, un prétendant qu’elle a rencontré sur un site de rencontre, une série d’événements se produisent… »

Pendant deux mois Dom Fred et Frédéric Portalet ont écrit l’histoire du film produit par Dom Fred et son ami Amine Gabdou Mahamat.
Cynthia Saint Fleur, Amine Gabdou Mahamat, Gweltaz Levanan, Anna Yorka, Yassir Di Trafalgal sont les 5 acteurs, castés pour ce film.

Soulmates est en salle ce dimanche à l’Espace Miramar pour une projection annoncée à 20 heures 15. Ce sera l’un des derniers films avant la clôture du Festival International du Film Panafricain ce dimanche soir, 22 avril 2018.

Fred Dom est un ultramarin. Sa mère est originaire de Marie-Galante en Guadeloupe et son père est congolais. Seulement, très longtemps, le jeune Fred a été tenu éloigné de ses racines malgré ses fréquents déplacement en Afrique. Aujourd’hui, il est réalisateur et nous avoue-t-il, ce sont des projets de ce genre (la recherche identitaire) qui lui permettent de se rapprocher de ce qu’il est.

Comment vit-il son panafricanisme ? Quels sont ses projets ? Pourquoi préfère-t-il s’auto-produire ? Fred Dom s’explique :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy


Images C’news Actus Dothy