Fusillade du Paparazzi : « Kankan » échappe à la Cour d’assises

Vues : 1571

La Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Fort-de-France a prononcé mardi dernier (20 février) un non-lieu pour les faits de meurtre reprochés à Johan Candale, surnommé « Kankan ». Il avait abattu Ronaldo Saint-Philippe, dit « l’Américain » le 6 décembre 2015.

Johan Candale était en état de légitime défense, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Fort-de-France est formelle. La chronologie des faits ont joué en faveur du surnommé « Kankan ». Les magistrats de la chambre de l’instruction indiquent que c’est Ronaldo Saint-Philippe qui voulait en découdre. C’est lui qui tiré en premier, blessant mortellement Eddy Jean-Zéphirin et Karytha Médélice.

Johan Candale n’a fait que riposter en tirant sur Ronaldo Saint-Philippe. « Kankan » se trouvait en état de légitime défense lorsqu’il a commis un homicide volontaire sur la personne de l’Américain. Le non-lieu est prononcé en ce qui concerne le meurtre. Johan Candale est néanmoins poursuivi devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France pour les délits d’évasion car il avait enlevé son bracelet électronique, mais également pour port d’arme prohibé.