Gendarmes et policiers mobilisés pour assurer la sécurité des infrastructures vitales de la Martinique

Dans un nouveau communiqué, le préfet de Martinique rappelle que les violences qui se sont passées à l’aéroport samedi 29 février sont inadmissibles. Pour assurer la sécurité des infrastructures vitales de la Martinique, notamment l’aéroport, les services de police et de gendarmerie seront mobilisés pour prévenir des troubles à l’ordre public, annonce Stanislas Cazelles.

« Les infractions qui seraient éventuellement commises seront constatées par les forces de sécurité et transmises à la Justice » indique la préfecture dans son communiqué.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du Coronavirus COVID-19, les services et opérateurs de l’État sont pleinement mobilisés pour assurer la protection de la population et limiter la propagation du virus.

Le préfet de Martinique rappelle que les violences qui se sont passées à l’aéroport samedi 29 février sont inadmissibles.

Stanislas Cazelles déclare : « J’ai mobilisé les services de police et de gendarmerie pour assurer la sécurité des infrastructures vitales de la Martinique, notamment l’aéroport, et la sécurité de ceux qui y travaillent ou y transitent.

Les infractions qui seraient éventuellement commises seront constatées par les forces de sécurité et transmises à la Justice ».