Gilets Jaunes : Sur l’île de la Réunion la situation dégénère, écoles et crèches sont fermées

gilets-jaunes-ile-de-la-reunion-a

Sur décision de la préfecture tous les établissements scolaires et crèches de l’île de la Réunion resteront fermés ce mardi 20 novembre après plusieurs nuit de violences depuis la mobilisation des gilets jaunes.

L’île de la Réunion est paralysée depuis la mobilisation des gilets jaunes ce week-end. Après quatre nuits de violences, tous les établissements scolaires, crèches administrations sont fermés. Les stations-services de l’île ont également baissé les rideaux, suite à un appel lancé par le Syndicat des gérants de station service. Dans un communiqué diffusé hier, la préfecture a annoncé la réquisition de 14 stations réservées aux véhicules prioritaires.

« Ile de La Réunion. #GiletsJaunes. Jour 4. L’économie est au ralenti. Administrations et commerces fermés pour la plupart. La mobilisation et les blocages se poursuivent. Les violences nocturnes, distinctes de ce mouvement, aussi. Le Préfet cherche à désamorcer la crise » indique une réunionnaise sur Twitter.

Le préfet a également annoncé un couvre feu ce mardi. « Interdiction de circuler sur 12 communes du territoire, de 21h à 6h, jusqu’à vendredi, inclus ».

Des barrages et des violences ont lieu partout dans l’île. « l’île de la Réunion est en feu. Depuis samedi les gilets jaunes sont débordés par des casseurs qui pillent, volent et détruisent des magasins. Le préfet a fait venir des gendarmes de Mayotte La vie chère est aussi une gangrène dans les DOM » raconte une infirmière en colère.

Pillages, voitures brulées, affrontements avec la police, la situation est critique sur l’île de la Réunion.

Crédits Photo : Infos Non Stop