Gilets Jaunes : Un acte 4 prévu pour le 8 décembre, son but « Tous à l’Elysée »


Publié dans : Actualites, France
Mots clés :
gilets-jaunes-acte-4-elysee

Ce samedi 1er décembre, alors que le mouvement national des Gilets jaunes se déroulait encore à Paris et dans plusieurs autres villes, un appel à une nouvelle manifestation (Acte 4) est apparu sur les réseaux sociaux prévu pour le 8 décembre prochain. Son but : que tous se retrouvent à l’Elysée.

A peine l’Act 3 terminé, un appel à l’Acte 4 a été lancé sur Facebook dès hier soir. En effet un événement Facebook, organisé par les « Gilets Jaunes en Colère », invite à une nouvelle mobilisation à Paris le 8 décembre. Cette fois ci le but a été annoncé : « se retrouver tous au palais de l’Elysée »

« Pour tous ceux qui sont motivés et si les choses ne bougent pas, le Samedi 8 décembre nous irons tous le chercher comme il l’avait demandé. Il faut qu’il assume » indiquent les détails de l’Acte 4.

A l’heure où nous rédigeons cet article, l’événement intéresse plus de 70 000 personnes. Près de 12000 personnes affirment  vouloir y participer.

Après les violences de l’acte 3 à Paris, le président de la République, Emmanuel Macron s’est exprimé depuis l’Argentine où il participait au G20 :

Ce qu’il s’est passé aujourd’hui à Paris n’a rien à voir avec l’expression pacifique d’une colère légitime. Aucune cause ne justifie que les forces de l’ordre soient attaquées, que des commerces soient pillés, que des bâtiments publics ou privés soient incendiés, que des passants ou des journalistes soient menacés, que l’Arc de Triomphe soit ainsi souillé.

Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ne veulent aucune amélioration, ils veulent le chaos : ils trahissent les causes qu’ils prétendent servir et qu’ils manipulent. Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice. Dès demain à mon retour j’ai convoqué une réunion interministérielle avec les services compétents.

Je respecterai toujours la contestation, j’écouterai toujours les oppositions mais je n’accepterai jamais la violence.

Julie V