Glissement de terrain RN9 : La CTM fait le point en toute transparence sur le phénomène

Vues : 916

Le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne a tenu une réunion d’information, le mardi 18 septembre à l’Hôtel de l’Assemblée,  concernant le glissement qui affecte la RN9, entre le Port à l’Autoroute A1.

Présents à cette réunion la Préfecture, la ville du Lamentin, la CACEM, le CHU, la CCIM, ODYSSI, la CCI Martinique, la CMAR Martinique, la SAMAC, l’ASL de la Jambette, le grand Port Maritime de la Martinique, les Conseillers Exécutifs et les élus de l’Assemblée pour « faire le point selon une approche objective et rationnelle sur le phénomène, tant au niveau de ses conséquences que des solutions envisagées ».

Devant la gravité de la situation, sa complexité et au vu de l’importance stratégique de cet axe routier pour les activités économiques, industrielles et sociales, le Président Marie-Jeanne a souhaité échanger avec toutes les parties concernées, à ce stade des investigations et exposer les solutions qui pourraient être retenues :

Des solutions qui permettraient d’améliorer la circulation dans les meilleurs délais et dans l’intervalle de réduire les effets les plus dommageables.

Il a notamment insisté sur le fait que la sécurité des personnes était la première des priorités.

Les élus et participants ont salué l’initiative du Président d’organiser ce point d’étape. Toutes les problématiques liées au phénomène ont été abordées. Le Conseiller Exécutif Daniel MARIE-SAINTE a apporté des précisions sur le montant des sommes déjà engagées sur ce chantier, 500 000€, comprenant l’ouverture d’une voie provisoire de circulation.

D’une largeur de 3m dans le sens Pointe des Sables vers Châteauboeuf, elle sera réservée aux véhicules légers et devrait être opérationnelle d’ici une dizaine de jours.

Le Maire de Fort-de-France s’est félicité de la bonne coopération entre la CTM et la Municipalité sur la gestion de ce dossier complexe et a rappelé les responsabilités de la ville concernant la sécurité des biens et des personnes sur son territoire.

Alfred Marie-Jeanne a remercié les équipes de la CTM pour leur professionnalisme et leur implication (140 agents travaillent en effet sans relâche depuis le début de la crise) et a tenu à rassurer les participants sur sa détermination à prendre à bras le corps ce vaste chantier et à trouver les financements nécessaires pour faire face à la situation, en dépit d’une conjoncture très difficile.

Cliquez sur ici sur le diaporama pour obtenir de plus amples informations !