Grève avitailleurs : Une lueur d’espoir mais les avions continuent à faire le carburant en Guadeloupe

Vues : 398

Une rencontre entre les différentes parties a eu lieu hier dimanche 13 aout toute l’après-midi à l’ancien aérogare du Lamentin en Martinique.

Etaient présentes : la délégation représentant les salariés à laquelle participait cette fois le secrétaire général de l’UIRM/CFDT Eric Picot. Sa présence avait été refusée pendant plusieurs jours par les dirigeants du GPAF Groupement Pétrolier de l’Aéroport au motif qu’il n’appartient pas au staff de l’entreprise.

Autres participants, la direction du groupe pétrolier, avec son administrateur et son chef de dépôt. Enfin des représentants de l’Etat était présents également.
Le point d’achoppement est l’embauche de 2 salariés. Les discussions reprennent en d’après midi à partir de 14 heures ce lundi 14 aout.

Pendant ce temps, le carburant continue à manquer pour les avions et les compagnies aériennes.

Depuis le mercredi 9 août, début de la grève des avitailleurs, elles se sont tournées vers l’aéroport Pôle Caraïbes Guadeloupe pour faire le plein de leurs appareils. L’aéroport Aimé Césaire du Lamentin n’est pas en mesure d’assurer les services nécessaires au traitement d’avions long-courriers. les pleins en carburant se font à la Barbade ou à en Guadeloupe.

Mais les aviateurs de l’île soeur pourraient rentrer dans la danse pour faire valoir leurs propres revendications. Ce qui compliquerait énormément les choses.