Grève : Certains syndicats appellent à amplifier la mobilisation en Martinique contre la réforme des retraites

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Malgré l’exaspération des parents d’élèves face à cette grève contre la réformes des retraites qui dure depuis le 5 décembre, certains syndicats appellent à amplifier la mobilisation « afin que nous puissions ensemble gagner ».

« Nous entendons votre inquiétude concernant les heures de cours manquantes. A situation exceptionnelle, nous prendrons des mesures exceptionnelles pour palier aux inconvénients liés à ce mouvement social et à l’entêtement de gouvernement » l’intersyndicale éducation aux parents d’élèves de Martinique. Hier l’un d’entre eux a poussé un coup de colère au Robert en détériorant deux salle de classe.

« Ayez confiance en notre savoir-faire pour conduire nos élèves à la réussite. C’est dans l’unité que nous devons nous mobiliser pour obtenir le retrait de la réforme des retraites par points dite universelle » poursuit le communiqué de l’intersyndicale éducation.

Communiqué de lu Snes-FSU de Martinique :

Depuis maintenant trois semaines les établissements sont bloqués et les réponses pour la Martinique tardent à venir. Faut-il avoir un député En Marche pour être entendus ? Aujourd’hui, le calendrier Éducation Nationale s’est accéléré (le nombre d’heures affectées aux établissements est fortement en baisse, et de nouvelles revendications sont venues s’ajouter à la raison essentielle de notre mobilisation, le rehis de la réforme des retraites.

Dans l’Éducation la FSU Martinique rappelle qu’elle veut un moratoire sur les suppressions de postes, le report des E3C et l’extension de la carte de l’éducation prioritaire. La FSU sera d’ailleurs reçue lundi 10 février sur ces questions au Ministère.

Parallèlement, deux Inspecteurs Généraux sont arrivés hier jeudi 6 février en Martinique pour répondre à la crise dans l’Education. Ils proposent à la FSU d’attendre jusqu’au mercredi 12 pour être reçue, soit près d’une semaine après. La situation de l’académie ne leur semble pas si urgente… Quoi qu’il en soit, ils ne sont pas légitimes concernant nos revendications sur les retraites. Seul le gouvermement, éventuellement par le biais de la Ministre des Outremers Annick Girardin et du secrétaire d’état chargé des retraites Laurent Pietraszewski peuvent l’être.

À ce jour, nous n’avons strictement aucune réponse concernant nos retraites, malgré l’exceptionnelle mobilisation. Nous porterons en intersyndicale la voix de la FSU pour que chaque établissement continue à se réunir en AG, à amplifier la mobilisation afin que nous puissions ensemble gagner.