Grève de la faim devant la CTM : Alfred Marie-Jeanne apporte des précisions sur le dossier de Franck Slémane

Franck Slémane, gérant d’un complexe touristique avec des bungalows aux Anses d’Arlet, a entamé une grève de la faim, le 19 août dernier, devant la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

Les raisons de cette grève de la faim : le porteur de projet martiniquais a bénéficié d’une subvention des fonds européens pour réaliser des travaux dans sa structure touristique mais  la commission interministérielle de coordination des contrôles (CICC) lui demande de rembourser une partie de l’aide obtenue. Une situation intolérable pour l’entrepreneur.

L’association Moun s’est rendue sur place hier soir pour apporter son soutien à Franck Slémane  ci-sessous, (photos prises par Moun):

Moun en soutien à la grève de la faim ce dimanche 19 août 2018 aux abords de la CTM de Mr Sileman Franck afin de sauvegarder un projet MARTINIQUAIS aux Anses D’arlet. ….

L’entrepreneur souhaite obtenir le soutien de la CTM qui apporte quelques précisions dans le  communiqué ci-dessous :

Concernant le dossier de subvention européenne de l’EURL SLEMAN, le Président du Conseil Exécutif Alfred Marie-Jeanne tient à apporter les informations suivantes :

– L’EURL SLEMAN a obtenu une subvention de 168 941 € dont 114 360 € au titre des fonds européens et de 54 581 € sur les fonds CTM. 135 152,87 € ont d’ores et déjà été versés par la CTM.

– La Commission Interministérielle de Coordination des Contrôles (CICC) a réalisé un contrôle sur ce dossier et a conclu à l’inéligibilité de certaines dépenses.

– La CICC est une autorité d’audit des fonds européens totalement indépendante, rattachée au Ministère des Finances, et sur laquelle la CTM n’exerce aucune autorité.

– La CTM s’est pourtant rapprochée de la CICC en vue d’’engager une démarche pour que les conclusions puissent faire l’objet d’un réexamen. et qu’une visite sur place puisse être effectuée par l’autorité d’audit pour une meilleure appréciation des dépenses réalisées dans le cadre de ce dossier.

– A ce jour, la CTM n’a émis aucune demande de remboursement des fonds européens, ni des fonds CTM versés à l’EURL SLEMAN.