Gros dégâts au Lorrain après les fortes pluies du week-end  : la commune est quasiment coupée du reste de la Martinique

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Le Lorrain n’en finit pas de recenser les énormes dégâts causés par les pluies du week-end passé. Ce mardi matin, un important glissement de terrain s’est produit à l’entrée de la commune aprés le pont de la rivière. La circulation qui était impossible à un moment peut désormais se faire sur une voie. Les services de la CTM sont revenus sur place il y a quelques heures.

Des écoles sont restées fermées lundi 9 novembre et n’ont pas pu accueillir leur communauté scolaire à cause de ces pluies très importantes qui ont fortement perturbé la distribution de l’eau potable sur Morne Capot et Carabin.

Au delà de ce point noir, les forts cumuls de pluie qui se sont abattus sur le Lorrain dans la nuit du 6 au 7 novembre 2020 ont fait de nombreux dégâts : inondations, éboulis, glissement sous chaussée, effondrement de mur, routes coupées.

Dimanche, les agents de la ville, des citoyens et les élus se sont rendus sur le terrain, près de la population, notamment à Fond Cani au Morne Capot afin de permettre à des familles de retrouver l’accès à la route. Un éboulis d’une centaine de mètres les bloquait chez eux.

Après ces fortes pluies qui ont durement touché le Nord Atlantique ce week-end, les équipes techniques de la CTM emmenées par le Président Alfred Marie-Jeanne se sont rendues lundi 9 novembre dans la commune du Lorrain.

Publiée par CTM Collectivité Territoriale de Martinique sur Lundi 9 novembre 2020

 

Accueillie par le Maire Justin Pamphile, et ses équipes, la délégation de la Collectivité de Martinique a débuté sa visite sur la RN1 à l’entrée du bourg, au quartier Crochemort où il y a eu quatre glissements de terrain importants.

La visite s’est poursuivie à Fond Labour Morne Capot puis à Morne Ceron sur une route communale où un important glissement de terrain s’est produit sur 200 mètres, avec d’importantes coulées de boues qui ont inquiété les habitants de deux maisons.