Guadeloupe : 500 personnes dans une fête clandestine, les organisateurs jugés en avril

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Deux hommes d’une trentaine d’années devront répondre de « mise en danger d’autrui, exécution de travail dissimulé, ouverture irrégulière d’un débit de boissons et non-respect du dispositif sanitaire en vigueur ». Le week-end dernier au Gosier, ils ont organisé une soirée qui a rassemblé 500 personnes.

Ce sont les riverains qui ont alerté les forces de l’ordre pour tapage nocturne, la nuit de samedi à dimanche, dans le secteur de Mare-Gaillard.

Arrivés sur les lieux, les policiers constatent qu’une immense fête bat son plein dans une maison privée. Ils l’ont immédiatement interrompue.

A l’intérieur, ils découvrent près de 500 personnes, bien loin des 6 personnes autorisées en cette période de pandémie de covid-19.

Le matériel hifi et la caisse avec la recette de l’évènement sont saisis. Les deux organisateurs présumés sont interpellés et placés en garde à vue.

Jugés le 12 avril prochain

Il s’agit du Directeur artistique d’une boîte de nuit parisienne de 33 ans et d’un agent d’orientation dans un Centre de formation de 29 ans.

Les deux hommes ont comparu hier devant le Tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre pour plusieurs chefs d’inculpation dont « mise en danger d’autrui ».

Les prévenus ont finalement demandé un délai afin de préparer leur défense. L’affaire a donc été renvoyée au 12 avril prochain.

En attendant, ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de rentrer en contact jusqu’au jour de l’audience.