Guadeloupe : « Aucune charge retenue » contre le Président de Région Ary Chalus après 35 heures de garde à vue

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après 35h de garde à vue, Ary Chalus est ressorti libre des locaux de la Police Judiciaire. Le Président de Région était entendu dans le cadre d’une enquête pour abus de confiance, complicité de détournement de fonds publics et financement illégal d’une campagne électorale.

« Mon client a toujours été serein. La prolongation de la garde à vue n’était due qu’au nombre de questions posées » a expliqué l’avocat d’Ary Chalus.

Et Me Christophe Samper de préciser : « Il n’y a pas eu de mise en examen, ni de présentation devant un juge d’instruction ».

C’est donc avec un immense soulagement que les partisans du Président de Région, présents aux Abymes, ont accueilli hier soir la levée de sa garde à vue.

« C’est une opération de déstabilisation. Ceux qui sont aux manettes paieront un jour ou l’autre » n’ont pas hésité à lancer certains d’entre eux.

Ary Chalus avait été convoqué mardi matin dans les locaux de la brigade financière de la Police Judiciaire, situés au Morne Vergain.

Une garde à vue de 35h

L’audition portait sur des faits présumés d’abus de confiance, complicité de détournement de fonds publics et financement illégal d’une campagne électorale.

En fin de matinée, il avait donc été placé en garde à vue. Ainsi que deux autres personnes dont les identités n’ont pas été confirmées.

Le Président de la Région Guadeloupe n’en est ressorti que mercredi soir, aux alentours de 19h30, « sans qu’aucune charge n’ait été retenue ».

Ary Chalus, « fatigué » selon ses proches, a immédiatement quitté les lieux. Il n’a pas souhaité s’exprimer. Pour le moment.

En attendant, les investigations se poursuivent. En effet, d’autres auditions ou perquisitions ne sont pas à exclure.