Guadeloupe : Le kidnappeur de Sainte-Anne condamné

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Jérémie Ennoyotie a écopé de 2 ans de prison ferme pour avoir enlevé et séquestré un homme qui lui devait de l’argent. La victime avait été retrouvée ligotée à l’arrière d’une voiture, dans le quartier de French.

Les faits jugés par le Tribunal tiennent leur épilogue le 11 décembre dernier, sur le territoire de la ville de Sainte-Anne.

Les services de gendarmerie, alertés par des passants, découvrent un homme entravé sur la plage arrière d’une voiture.

Il explique alors avoir été emmené de force, retenu dans une cabane abandonnée, frappé à plusieurs reprises et délesté de sa carte bleue.

Il a également reconnu l’un de ses agresseurs, qui étaient au nombre de trois. Il s’agit de Jérémie Ennoyotie.

Une dette liée à la vente de deux voitures

Le « commanditaire du kidnapping » est rapidement interpellé et n’a aucun mal à justifier cette opération commando.

Deux véhicules ont ainsi été vendus à la victime, pour 3 000 et 5 000 euros. Mais aucun deux n’a finalement été payé.

Après l’avoir relancé en vain à plusieurs reprises, il l’a ensuite attirée grâce à son addiction au cannabis, en lui parlant d’une bonne affaire.

Le piège s’est alors refermé. « Le mauvais payeur » s’en tire avec des ecchymoses, un hématome au bas du dos et 1 700 euros en moins sur son compte bancaire.

Un mineur parmi les agresseurs

A l’audience, le Tribunal a estimé que la gravité des faits nécessitait des peines exemplaires pour les prévenus.

Le principal accusé Jérémie Ennoyotie a été condamné à 24 mois d’emprisonnement avec maintien en détention.

Son complice, âgé de 18 ans, qui « regrette de s’être laissé embarquer dans cette histoire » a écopé d’un an de prison sous forme de bracelet électronique.

Et puis, le troisième individu, un mineur, sera jugé ultérieurement devant le Tribunal pour enfants.