Guadeloupe : Les entrepreneurs poursuivent leur mobilisation et annoncent le renforcement des barrages routiers

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

La réunion hier entre le collectif de socioprofessionnels, l’Etat et les élus n’a rien donné. Le mouvement devrait se durcir, en attendant de nouvelles discussions ce jeudi matin à 9h pour « sauver l’économie de la Guadeloupe ».

C’est donc une nouvelle journée compliquée sur le réseau routier qui s’annonce pour les usagers de Guadeloupe.

Hier déjà, plusieurs axes étaient totalement bloqués, à l’appel de 28 organisations professionnelles, réunies en collectif.

Capesterre-Belle-Eau, Morne-à-l’Eau, Abymes, Gourbeyre, Jarry, Sainte-Rose, Gosier. Les barrages étaient nombreux et devraient l’être encore aujourd’hui.

« Nous sommes asphyxiées. Tous les secteurs économiques sont en souffrance. Et on nous prend pour des rigolos » explique le Collectif.

Une nouvelle rencontre ce matin à 9h

Aussi, il appelle à un retour normalisé de l’activité, à travers une série de revendications, dont le paiement des dettes de certaines collectivités.

Mais également, en cette période de crise sanitaire, le Collectif réclame « l’annulation des charges fiscales et sociales ou encore l’arrêt des ATD. »

Les discussions qui ont tourné court hier en raison de l’absence de trois élus, doivent reprendre aujourd’hui à 9h au Vélodrome à Baie-Mahault.

« Il faut que tout le monde soit là. L’Etat, les Présidents des Collectivités majeures, les Présidents des EPCI et les Parlementaires ».

Écoutez Jean-Yves Ramassy, porte parole du collectif des socioprofessionnels, qui s’est exprimé hier sur la mobilisation :