Guadeloupe : Mise à pied de la Directrice du Mémorial Act

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

Le Conseil d’Administration du MACTe a signifié hier à Laurella Rinçon sa suspension à titre conservatoire. La Directrice Générale de l’établissement est engluée depuis plusieurs semaines dans une affaire présumée d’emplois fictifs et de détournements de fonds publics.

C’est la CFTC Agents territoriaux qui la première avait alerté sur « les dysfonctionnements », touchant selon elle le Mémorial Act.

Son Secrétaire général, Mario Varo, avait d’ailleurs annoncé qu’une plainte avait été déposée, dénonçant une mauvaise gestion de l’établissement.

Il était question de frais de taxis exorbitants et inappropriés. Mais également de faits de harcèlement moral envers le personnel.

« Le détournement de fonds publics, des emplois fictifs, le harcèlement. Tout cela constitue une faute grave. Nous en avons la preuve » explique Mario Varo.

Mise à pied de 4 mois

La Directrice Générale a donc été suspendue à titre conservatoire avec effet immédiat, via un courrier du Conseil d’Administration du MACTe.

« Un pénible constat d’ingouvernabilité, malgré des compétences scientifiques reconnues, lesquelles avaient d’ailleurs conduit à son recrutement ».

De son côté, Laurella Rinçon a indiqué qu’elle avait porté plainte pour dénonciation calomnieuse et avisé le parquet de la disparition de 420 000€.

« Elle n’a pas respecté l’obligation première qui est l’exemplarité. Quant à l’argent qui aurait été détourné, c’est une manière de sauver le soldat Rinçon ».

Photo : Région Guadeloupe