Guadeloupe : Saisie d’une quarantaine de tonnes de chair de lambis

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

Le 12 décembre 2020 en fin d’après midi, une vaste opération judiciaire a été déclenchée par des enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre, ainsi que d’autres services judiciaires. Une quarantaine de tonnes de lambis et plus d’une centaine de kilos d’herbe de cannabis ont été saisis.

Cette opération, qui a duré 4 jours, fait suite à plusieurs mois d’investigations et visait à démanteler une équipe de malfaiteurs chevronnés s’adonnant à des trafics de stupéfiants et d’une espèce protégée menacée de disparition, le lambi. « Réalisé à plus de trente reprises par voie maritime, ce trafic de marchandises représente au total une quarantaine de tonnes » indique la Gendarmerie de la Guadeloupe et des Iles du Nord dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’opération a permis l’interpellation de 7 individus et la saisie de 1393 kgs de chair de crustacé (lambi) d’une valeur de 34 825 euros, plus de 7 kilogrammes d’herbe de cannabis, 3500 dollars et 1500 euros , 1 bateau et 5 véhicules.

Les 7 mis en cause ont été déférés devant le magistrat instructeur et mis en examen, 5 ont été placés en détention provisoire et 2 sous contrôle judiciaire.

Pour mémoire, par arrêté préfectoral du préfet de région de Guadeloupe, aucune pêche de lambi n’est autorisée pour la saison 2020-2021, prévue initialement du 1er octobre 2020 au 31 janvier 2021. Cette pêche traditionnelle est victime de surexploitation et la ressource se fait de plus en plus rare.

Photo : Facebook Gendarmerie de la Guadeloupe et des Iles du Nord