Guadeloupe : Six blessés en un week-end, dont un adolescent de 14 ans dans un état critique

Les pompiers et les forces de l’ordre ont été très sollicités ce week- end. À Pointe-à-Pitre, à Sainte-Anne, aux Abymes et à Lamentin, on déplore six blessés par arme blanche, dont un adolescent de 14 ans dans un état critique.

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes, afin de faire toute la lumière sur ces différentes agressions.

La première, la plus grave, s’est produite dans la soirée de vendredi, dans le quartier de Bergevin, dans la cité pointoise.

Une femme et son fils rentraient à leur domicile. L’adolescent traînait un peu les pieds et s’était fait distancer par sa mère.

Plusieurs individus ont alors tenté de lui dérober sa sacoche. A-t-il résisté ? Connaissait il ses agresseurs ?

Deux blessés le même soir à Pointe-à-Pitre
Âgé de 14 ans, il sera violemment frappé à la jambe et à l’abdomen. Et conduit en urgence absolue au CHU.

Toujours vendredi soir et dans la même zone, les services de secours ont été appelés pour un nouveau blessé à l’arme blanche.
La victime, un homme âgé d’une quarantaine d’années, présentait d’importantes plaies au thorax.

Difficile pour l’heure de savoir si ces deux affaires sont liées et s’il s’agit des mêmes agresseurs.
Et puis toujours dans la nuit de vendredi, à Sainte-Anne cette fois, un homme de 37 ans a été légèrement blessé lors d’une dispute familiale.

Une rixe « matinale » aux Abymes
La nuit de samedi à dimanche a été tout aussi agitée que la précédente. Avec trois nouvelles victimes.

Tout d’abord samedi soir à la Cité Soleil, à Lamentin. Un homme a reçu quatre coups de couteau dans le dos.

Médicalisé sur place par les services de secours, ses blessures s’étaient finalement révélées légères.

Et puis, dimanche matin, aux alentours de 4h, une violente rixe a éclaté sur le territoire de la ville des Abymes.

Deux jeunes hommes, âgés de 18 ans, ont été grièvement blessés à l’arme blanche, rue Frédéric-Jalton. On ne connait pas encore les raisons de cette bagarre.

Photo d’illustration : Facebook Police nationale de la Guadeloupe