Guadeloupe : Un couple originaire de Marseille a saisi la justice, dénonçant « les nuisances sonores » causées par un Temple hindou

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Un couple originaire de Marseille a saisi la justice, dénonçant « les nuisances sonores » causées par un Temple hindou, voisin de son domicile situé à Sainte-Anne. L’édifice, construit sans permis et sur un terrain agricole, pourrait être démoli.

« Cette famille semble ignorer qu’elle s’attaque au sacré, à ce qu’il y a de plus important dans la vie d’un Hindou, après sa famille ».

Le ton est immédiatement donné dans ce conflit de voisinage qui, désormais, devrait se régler sur le plan judiciaire.

En attendant, les propriétaires du Temple de Bois Lomard de Sainte-Anne appellent la population à la mobilisation.

« A cette violence qui est faite, aux Hindous en particulier et aux Guadeloupéens plus généralement, nous devons répondre par une attitude non violente ».

Aussi, une marche est prévue ce dimanche, à Saint-François et une pétition est en ligne, afin d’éviter la démolition de l’édifice qui accueille des cérémonies.

Des nuisances sonores

Et c’est justement cela que ne supportent plus leurs voisins, un couple originaire de la région de Marseille, dans le sud de la France.

Ils dénoncent ce qu’ils qualifient de « nuisances sonores », c’est-à-dire tout ce qui fait la vie d’un Temple, comme la musique, les chants et les prières.

Une plainte a donc été déposée auprès du Procureur de la République. Les autorités semblent avoir pris l’affaire au sérieux.

Les propriétaires du Temple ont, en effet, été convoqués, en raison de « travaux non autorisés par un permis de construire » et sur un « terrain classé agricole ».

De son côté, Christian Baptiste, le maire de Sainte-Anne, tente d’apaiser les choses. Une rencontre entre les parties devrait être organisée prochainement.